Copy
Rénovons des écoles, créons des perspectives pour les enfants de la Syrie bombardée.
www.caritas.ch
Caritas Suisse

Caritas Suisse

21.04.2020

Rénovons des écoles — créons des perspectives pour Amir et ses amis

Après des années de fuite, la famille d’Amir, un garçon de 12 ans, est retournée dans sa ville natale de Mleiha dans la Ghouta orientale. Amir peut enfin retourner à l’école : « J’aime l’école et je veux apprendre », murmure-t-il. Si seulement il ne faisait pas si froid dans la salle de classe ! Amir a bien de la peine à se concentrer.

Son école, comme les cinq seuls bâtiments scolaires de Mleiha qui sont encore à peu près fonctionnels, risque de s’effondrer, les portes et les fenêtres sont manquantes. Les 12 autres bâtiments scolaires de la ville ne sont plus que ruine et cendre.
Les enfants syriens ont besoin de notre aide. Avec le soutien de nos donatrices et donateurs,
  • nous rénovons des bâtiments scolaires,
  • nous formons des enseignants, et
  • nous aidons les enfants traumatisés à apprendre, nous les encadrons psychologiquement dans des centres créés à cet effet.
Et comme si les enfants syriens n’avaient pas assez souffert, la crise du Corona vient ajouter à leur détresse. Toutes les écoles sont aujourd’hui fermées en Syrie. Il sera donc d’autant plus important que les enfants puissent ensuite rattraper leur retard scolaire dans un environnement sûr. Aidez Amir et ses amis à retrouver des conditions d’apprentissage normales et pouvoir faire plus que seulement rêver de l’avenir :
Faire un don

Liban

Comment Mariam survit dans un camp de réfugiés

Voilà six ans maintenant que Mariam Khalaf n’a plus de maison à elle : elle a fui les horreurs de la guerre, et s’est réfugiée au Liban — mais la détresse et la pauvreté la poursuivent, elle et sa famille, dans les camps de réfugiés où elle est passée. Et son mari est mort. Un portrait de la plaine de la Bekaa. Plus

Inside Caritas avec Émilie Romanens, enseignante pour les enfants réfugiés à Matran, canton de Fribourg

« Ces enfants, pour moi, c’est le courage »

Comment s’appelle ce vêtement ? Et quelle est la différence entre « b » et « p » ? Émilie Romanens est enseignante à la Maison de la formation et de l’intégration à Matran (FR). Elle prépare les enfants réfugiés à intégrer l’école obligatoire. Nous lui avons rendu visite dans sa classe en février, avant que la crise du Corona ne bouleverse la vie quotidienne : Video
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
YouTube
YouTube
Instagram
Instagram
SoundCloud
SoundCloud
Contact/Mentions légales :
Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15 | Case postale | 6002 Lucerne
Tél. +41 (0) 41 419 22 22 | www.caritas.ch

Faire un don | CP 60-7000-4, IBAN CH6909000000600070004