Copy
Les dernières nouvelles d'OdAmap
 
AMAP 2013 : la solidarité adhérents-producteurs !
 
Lors de notre dernière lettre d'information, nous exprimions beaucoup d'espoirs pour cette année 2013. Après un hiver rude et un printemps pluvieux, froid et interminable, nos producteurs gardent la tête haute et comptent beaucoup sur notre soutien et notre compréhension. Avant de partir vous évader au gré des vagues ou des sommets, nous vous proposons quelques informations fraiches de la part de nos AMAP.
 
Bonne lecture et bel été à toutes et à tous !



Le mauvais temps du printemps a touché la Ferme du Brevon et sa productrice Arlette Piccot. Le travail à la ferme a été beaucoup plus difficile (pluie, neige, froid, fatigue) et surtout certaines poulettes ont cru à la pause hivernale : elles ont arrêté la ponte ! Les conséquences économiques sur la Ferme ont été limitées et les distributions AMAP ont pu être honorées de justesse. OUF !! Arlette, qui a pu partager ce stress avec nous, s’est sentie bien soutenue. Parallèlement, l’investissement de chaque adhérent a permis de voir augmenter substantiellement le nombre de contrats.  Notre productrice continue cependant sa recherche d’adhérents pour la 40-aine de dz restantes. Arlette sait qu’actuellement l’avenir de sa Ferme est lié à l’existence des AMAP, organisations relevant de l’économie solidaire, dans lesquelles elle distribue ses œufs. Merci à chacun des adhérents pour leur soutien et leur fidélité !

Pour l'Amap Les Pains de la Ferme de Langin, la création de contrat pour les produits transformés n'a pas encore eu de retombées suffisantes pour les producteurs.  Sébastien et Bruno n'ont pas encore assez de revenus avec seulement la fabrication du pain.
Si vous n'avez pas encore goûté les délicieuses confitures de framboises, fruits rouges, cassis,.... les fruits au sirop, les biscuits au sésame ou au cacao, également le confit d'échalotes, alors c'est le moment de les soutenir (sans obligation de commande mensuelle).
Pour souscrire un contrat pour des produits transformés par nos producteurs, vous pouvez les contacter par mail:
ferme-de-langin@laposte.net

Malgré une météo difficile et beaucoup de retard dans la floraison, Séverine, de l'AMAP Couleur Miel a pu récolté le miel de printemps. Mais le miel d'acacia a environ un mois de retard. Nous espérons un bel été afin que nos chères abeilles travaillent de leur mieux.  Pour les papilles de tous et toutes ci-dessous une recette facile pour vous régaler:
 
Caramel mou au miel :125 g de sucre semoule + 40 g de miel + 75 g de beurre salé + 5 cl de crème
Pour un caramel clair: mettre tous les ingrédients dans une casserole et cuire jusqu’à 120° ( utiliser le thermomètre ) Mettre dans une plaque pour mouler et laisser au réfrigérateur 24 h.
Pour un caramel foncé : mettre sucre et miel dans une casserole pour obtenir une coloration modérée – feu très doux –, puis ajouter le beurre hors du feu lorsqu’il est fondu ajouter la crème, mélanger. Remonter la température à 120 ° - en vérifiant avec un thermomètre – Puis mouler et au réfrigérateur 24h.


Comme pour tous, le printemps tardif a été la cause de quelques soucis à la Bergerie des Roches:
 
-          naissance tardive des agneaux qui a retardé la production de lait,
-          les brebis étant tondues au printemps, il a fallu être vigilant face au froid.
 
Mais la bergerie n’a pas manqué de fourrage car Julien en avait acheté suffisamment ; les brebis n’ayant pas un poids important, elles n’ont pas dégradé les prés lorsque ceux-ci étaient très humides. Quelques brebis qui  vont agneler à l’automne sont en alpage à Merdassier. Le foin à venir sera abondant si la météo permet de le récolter.


Pour Marie, la productrice de fromage de vache de TommeTommePisDoux, il est trop tôt pour chiffrer ce printemps pourri. Si d'habitude on arrête de donner du foin courant mai, cette année les vaches en ont eu jusqu'à l'emmontagnée le 19 juin! L'herbe était de si mauvaise qualité qu'il n'y avait pas de rendement fromager, les reblochons étaient tous petits. Mais une année avec un printemps chaud, on ne vend pas de fromage, les clients n'en veulent pas! Cette année on en a bien vendu, il n'y a pas eu de perte. Habituellement, le lait ne coûte pas cher en aliment, mais on a du mal avec la vente. Cette année le lait coûte très cher en aliment, mais la vente est bonne! Ce qui nous inquiète est à venir: on commence seulement les foins. La qualité sera sans doute moindre. Le prix des céréales nous cause beaucoup de souci: en raison du temps, de la conjoncture, il risque d'atteindre des sommets. Et on sera obligés d'en acheter pour compenser la mauvaise qualité du foin...
Sinon, on est contents de voir le soleil arriver, ce n'était pas drôle ni pour les vaches, ni pour nous, ni pour les fromages, avec ce froid. Et fin juillet, si la météo nous le permet on invitera tous les adhérents ODAMAP à une randonnée/pique-nique !


Depuis 2011, le GAEC de la Pensée sauvage a créé un  atelier « Plantes aromatiques et liqueurs ». Pour cela, un séchoir Beat Pulver  a été acheté. Il ne s'agit pas à proprement parler de séchage mais plutôt de dessiccation-conservation. Contrairement aux modes de séchage traditionnels qui utilisent le plus souvent la chaleur, ce mode de dessiccation n’altère pas le produit grâce à un séchage à froid : huiles essentielles, propriétés des plantes et couleurs sont conservés dans leur intégralité.
Pour l’année 2013, la production  est constituée de tisanes, d'aromates, de légumes séchés, de soupes et de liqueurs. La majeure partie des plantes est cultivée selon les modes d’agriculture biologique. D’autres plantes comme le Génépi, le tilleul ou l’ail des ours sont récoltées en sauvage dans des sites préservés. Une première distribution s'est déroulée le 25 juin, la deuxième distribution aura lieu le mardi 26 novembre au local.


Malgré un printemps tardif et pluvieux, les pommiers de l'AMAP Les Pommiers de la Pierre Aux Fées sont "prometteurs" cette année.
Jean-Pierre et Frieda, nos producteurs, sont confiants quant à la récolte 2013 qui se présente bien : la qualité et la quantité de pommes doivent être au rendez-vous, cet automne.
 
Nous vous proposerons donc de nouveaux contrats FIN AOUT.




Et pour l'AMAP Les Carottes Sauvages, même avec le retour du soleil, la saison est décidément difficile.
Les corbeaux font toujours autant de dégâts et les limaces sont toujours autant voraces. Du coup, toujours du travail en plus (replanter ce qui a été mangé comme les haricots, maïs, courgettes) et des charges en plus pour un résultat décevant. Le problème des courgettes qui n’arrivent pas à maturité préoccupe beaucoup. De plus, cette année, la même chose arrive aux concombres. Une première série de légumes a été pulvérisée par les pucerons, malgré la protection biologique mise en œuvre (lâcher de différents auxiliaires à plusieurs reprises pour quelques 300 euros). On attend donc tous la deuxième série de légumes et on garde espoir: les premières courgettes de plein champ fleurissent, les patates primeurs (si on peu encore les appeler comme ça...) grossissent. Il reste encore quelques semaines à se serrer la ceinture et ça devrait s'améliorer. Avoir plus de serres pour palier les aléas climatiques, serait une solution à beaucoup de soucis, mais le problème foncier empêche cela.
En conclusion, le mot des producteurs: "Merci encore aux amapiens qui nous soutiennent et sachez qu'on fait tout pour que la disette laisse sa place à l’opulence, on verra si dame nature nous entend où si elle compte nous donner un coup de poignard dans le dos."


Les Cabrettes nous assurent que pour la première partie de l’année, la production de lait n’a pas baissé. C'est seulement après la pause d’été et la reprise en septembre qu'on aura un aperçu plus précis des répercussions climatiques sur l'état financier de la ferme car la récolte de foin risque d’être maigre...
Eric, notre producteur, envisage déjà avec inquiétude l’achat d’aliments dont les prix sont déjà en hausse.
 
Nous souhaitons un bon été ensoleillé à nos producteurs, nos adhérents…et toutes les cabrettes !


L'Amap Le Bon Bec a été créée en 2012 avec 38 contrats et aujourd'hui, on en compte 50! Damien et Cédric sont producteurs de poulets Cou-nu rouges choisis pour leur qualité gustative et leur résistance. Nos jeunes producteurs sont beaucoup aidés par leurs parents, Geneviève et Serge Jeitz, présents à chaque distribution. 
Damien et Cédric sont heureux d'être en Amap, qui constitue leur principale source de revenu. Pour Le Bon Bec l'année 2013 semble se poursuivre sous de bons auspices. Une journée portes ouvertes est prévue au mois d'août. D'ici là: un très bel été à tous!


Pour Mottets et Pétanielle, les premières chaleurs permettent enfin de faire les foins, en quantité, mais de qualité plus que moyenne. Les blés aussi ont repris des couleurs et ont grandi jusqu'à leur taille habituelle, malgré le gros retard de végétation qui subsiste. Les moissons auront lieu beaucoup plus tard que d'habitude, ce qui occasionne à la plupart des boulangers de grosses difficultés de panification.
Les conditions extrêmes de l'automne à début juin (humidité, température et manque de lumière) vont se traduire sur le rendement, mais pas sur la qualité des grains, et c'est même une des grandes qualités des variétés anciennes. On aura peu d'épis, comptant peu de grains, mais ils seront toujours beaux et bien remplis. Et même si la moisson de blé n'est pas surabondante, nous n'aurons pas de problème pour faire la soudure (transition) puisque il en reste une bonne partie de 2012. Par contre la farine de seigle est épuisée depuis quelques semaines, et il faut faire le joint en achetant chez un maraîcher bio de Faucigny.
Pour ce qui est du sarrasin, il a été semé dans les premiers jours de juin et pousse dans de bonnes conditions. Il devrait fleurir durant tout le mois d'août et début septembre, pour une récolte en octobre. Mais son rendement est environ de moitié par rapport au blé. C'est une plante classée parmi les céréales sans en être une: on ne peut donc pas en faire de pain levé. Son avantage étant qu'elle ne contient pas de gluten.


Sébastien le pêcheur : La météo de cet hiver a certainement eu moins d’impact direct sur mon activité que sur certaines productions. Le risque est pour les saisons futures. En effet la température de l’eau restant basse plus longtemps a retardé certaines reproductions (brochet, perche, ...) et également limité le développement du plancton, nourriture de la majorité des alevins au printemps. Donc les questions se posent sur l’état de ces espèces dans les années à venir.




OdAmap présentera nos AMAP et leurs produits sur un stand d'information lors du Festival Fantasia 2013. Retrouvez-nous le 19 juillet lors du concert du groupe irlandais Doolin et si vous êtes disponible pour tenir le stand ou donner un petit coup de main aux préparatifs. Vous pouvez sous inscrire auprès de Geneviève (genevieve_brunisholz@yahoo.fr) ou directement sur le doodle http://www.doodle.com/838whufqczrn6dr2





Devant de nouvelles  preuves scientifiques sur la dangerosité des OGM, l'association Bio Comsom'acteurs a lancé une pétition aux pouvoirs publics pour exiger un moratoire sur l'importation des OGM et du RoundUp.
Si vous refusez d'être cobayes, vous pouvez vous manifester:

http://action2.bioconsomacteurs.org/


Merci de nous avoir lu.


OdAmap
Votre numéro d'adhérent OdAmap est *|NUMADH|*, enregistré sous le nom <<First Name>> <<Last Name>>.
Il est à inscrire sur vos éventuels autres contrats avec ce même nom.

En cas de changement de courriel ou de nom, merci de nous prévenir.