Copy
COMMUNIQUE DE PRESSE  DU 7 SEPTEMBRE 2016
à l'occasion de la Journée Mondiale de la Contraception
View this email in your browser

Parce que le cycle des femmes est aussi précieux que celui de la Terre,
Écologie du Cycle Féminin accompagne le changement sociétal
à travers l’émergence d’une nouvelle conscience féminine.

Pour un choix contraceptif éclairé

 

Informer les femmes sur l’écologie de leur cycle et sur une alternative fiable à la contraception conventionnelle, telle est la mission de l'association loi 1901 nouvellement créée, Ecologie du Cycle Féminin.

Née en juin 2016, Ecologie du Cycle Féminin s’inscrit dans une nouvelle libération de la femme en favorisant l'autonomie en matière de gestion de la fertilité. Écologie du cycle féminin soutient une méthode encore peu connue et pourtant très sûre : la Symptothermie moderne. Composée de conseillères et d'utilisatrices, Ecologie du Cycle Féminin plaide pour un réel consentement éclairé face au choix contraceptif.

   

Une première action d’information, intitulée “RAMENE TA PILULE”,
se tiendra à Paris à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception,
le 24 septembre, devant la tour Montparnasse, de 10h à 18h.

Sur le stand, une collecte de plaquettes de pilule et autres contraceptifs sera à disposition, puis le carton sera remis à une proche pharmacie, acte symbolique destiné à montrer que certaines femmes n’ont plus besoin des hormones de synthèse ou du stérilet.

Parallèlement, de 13h30 à 17h30, un atelier d'initiation à la Symptothermie sera proposé par la fondation Symptotherm, partenaire de l'association, au Forum 104, rue de Vaugirard.

Écologie du Cycle Féminin propose des temps d'information destinés aux femmes et aux couples qui cherchent des moyens non-invasifs (hormones de synthèse et stérilet) pour gérer en toute sécurité leur fertilité. Elle s'appuie sur des partenaires et sur un comité scientifique dont la composition sera révélée prochainement.

Plus d'information : info@cyclefeminin.org - www.cyclefeminin.org

Contact Presse : Pryska Ducoeurjoly, présidente de l'association