Copy

LETTRE DE RENTRÉE D'OMAR PORRAS

Padre, decidme qué le han hecho al río que ya
no canta. 

« Père, dis-moi : qu’ont-ils fait à la rivière, pour qu’elle ne chante plus »

Ainsi commence la chanson « Padre », du poète-chanteur catalan Joan Manuel Serrat, qui m’accompagne aujourd’hui à chaque pas.

Eh oui, cher public, quel été ensoleillé ! Très ensoleillé ! Trop ensoleillé !

 

Après un passage entre les remparts d’Avignon, où j’ai eu le plaisir de rejouer Ma Colombine pendant un mois et où j’ai eu l’honneur de voir ce spectacle salué unanimement par le public, la critique et la profession ; j’ai fait un grand saut jusqu’aux sommets de la Cordillère des Andes, d’où j’ai pu songer à la saison à venir, penser à vous, à nous, à notre Maison, à notre Temple, à notre Atelier, à notre monde, à notre terre-mère, la « Pacha Mama ». Depuis les hauteurs d’un glacier en agonie, j’ai pu contempler et caresser l’idée que l’art et ses bienfaits sont aussi un chemin qui nous rapproche de l’aura vénérable que nous avons perdue, le sens du sacré, la relation harmonieuse avec la nature !
 

Une forêt de nuages, le cri du vent, l’ondine dansant sur la rivière, la connaissance silencieuse d’une pierre, le regard du jaguar, ou le vol du colibri, sont aussi les outils que le poète-artisan traite dans son atelier pour élaborer ce royaume divin de l’imaginaire. Car le divin dort en nous tous, comme l’a déclaré Hölderlin :


« On ne doit pas nier le dieu qui est dans l’homme ».
 

Le poète essayiste colombien William Ospina nous dit dans son ouvrage El taller el templo y el hogar que « nous devons résister et chercher la renaissance du sacré », car il ne s’agit pas seulement de nous tourner vers le passé avec nostalgie, et de vivre enfermés dans le regret de ce que nous avons détruit, « qu’ayant eu entre nos mains le monde généreux de Whitman et de Shakespeare, nous nous soyons résignés au monde mesquin d’une vie sans rêve et à une mort au paiement échelonné ».


Et la chanson revient : Padre, decidme qué le han hecho al bosque que no hay árboles.

« Père, dis-moi : qu’ont-ils fait à la forêt, pour qu’il n’y ait plus d’arbre. »

J’ai tendance à croire que de ces questions nous pouvons apprendre que nos facultés, de fantaisie, d’intuition, de sensibilité et de créativité, sont la boussole de notre culture – si nous acceptons de les cultiver au quotidien comme un acte amoureux et poétique.

Embarquons-nous donc, cher public, pour des pays imaginaires afin d’y retrouver le panthéon perdu, les ondines et les muses qui dorment dans notre imaginaire et dans la voix des poètes. Je vous invite tout d’abord à partir en Turakie, étrange pays où l’on collecte, découpe et tord les mots et les objets. Partons en « motobylette » dans la folle et inventive quête du Graal, guidés par Emili Hufnagel et Michel Laubu, qui seront à la conduite des engins étranges et accompagnés de leurs marionnettes et des chevaliers en armures pour une traversée en famille et dès 8 ans, du 18 au 22 septembre.

Après le soleil de Turakie, nous vous proposons de venir vous reposer un instant à l’ombre, afin d’y réfléchir ensemble… La Voix de l’ombre est le fruit d’une collaboration entre le
TKM, la Fondation de l’Hermitage et BDFIL dans le cadre de l’exposition « Ombres, de la Renaissance à nos jours », à voir jusqu’à fin octobre à la Fondation. Le théâtre, la peinture et la bande-dessinée se donnent rendez-vous dans la caverne de Platon pour une lecture imagée interprétée par Emmanuelle Ricci, illustrée par Alex Baladi et mise en espace par moi-même. Dimanche 15 et lundi 16 septembre, dimanche 29 septembre, dimanche 6 octobre à 11h, 14h et 16h.

Puis, ce sera l’heure de mener de véritables investigations anthropologiques et rythmiques avec Koburo, de Christian Denisart, qui vous emmènera dans la rêverie d’une rencontre avec d’insolites créatures féminines dont on a recensé à ce jour onze représentantes seulement de par le monde. En présence d’un explorateur invité pour l’occasion, vous aurez ainsi l’immense privilège de côtoyer cinq d’entre elles sur le plateau du TKM, votre théâtre, où elles ne manqueront pas de vous envoûter par leur voix, leurs instruments, leur allure, et leur capacité à éclore comme des fleurs. A découvrir impérativement en famille des 10 ans, du 1er au 6 octobre.

Cher public, je vous invite à traverser ensemble une saison 19–20 haute en émotions, colorée de la palette du feu sacré, que les acteurs et les poètes porteront une nouvelle fois devant vos yeux, sur la scène du TKM, qui est à la fois l’atelier, le temple, et le foyer !


A bientôt,
Omar Porras

 
Voir William Ospina, El taller, el templo y el hogar, Litteratura Random House, 2018.
 

18–22.09.19
INCERTAIN MONSIEUR TOKBAR

ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE : EMILI HUFNAGEL
ET MICHEL LAUBU
TURAK THÉÂTRE
À VOIR EN FAMILLE DÈS 8 ANS

 


© Romain Etienne
EN SAVOIR PLUS

 

15–16 & 29.09.19 & 06.10.19
LA VOIX DE L'OMBRE

CRÉATION
MISE EN SCÈNE : OMAR PORRAS
JEU : EMMANUELLE RICCI
COLLABORATION ARTISTIQUE : KATHINKA SALZMANN ET ÉQUIPE TECHNIQUE DU TKM
À PARTIR DE 10 ANS

01–06.10.19

KOBURO

CONCEPTION ET MISE EN SCÈNE : CHRISTIAN DENISART
COMPAGNIE VOYAGES EXTRAORDINAIRES
À VOIR EN FAMILLE DÈS 10 ANS

  ©Cie Voyages extraordinaires

EN SAVOIR PLUS
 

TOUTE LA SAISON À UN PRIX AVANTAGEUX !


Pour profiter intégralement de toute la saison, le mieux est de vous offrir … ou d’offrir un Pass TOUTKM !
Pour CHF 250.- tous les spectacles sont à CHF 5.-, et ce autant de fois que vous le souhaitez dans la saison, y compris les balades des Colporteurs.


Pour celles et ceux qui souhaitent voir 3 spectacles ou plus de la programmation, les Pass Pratique, Modique et Ludique permettent déjà d’avoir un prix préférentiel tout au long de la saison !

Ce tableau vous explique tout mais pour en savoir plus encore et acheter votre Pass nous vous invitons à cliquer le lien ci-dessous :



EN SAVOIR PLUS
 

JUSQU'AU 29.09.19

À MADRID...
Exposición 'Lope de Vega en la escena europea de
los siglos XX y XXI'

EXPOSITION LOPE DE VEGA à la Casa Museo.

Omar Porras est à l'honneur dans cette exposition avec sa mise en scène du spectacle Pedro et le Commandeur créé à la Comédie-Française en 2006. Un livre est publié autour de cette exposition.

Folleto_LopedeVegaEscenaeuropea_web
 

Toute l'équipe du TKM est impatiente de vous accueillir dans le foyer chaleureux du théâtre où le Bar vous réserve quelques surprises gustatives, toutes faites maison, en lien avec les spectacles !

TOUTE LA PROGRAMMATION SUR TKM.CH
Image associée







This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
TKM - Théâtre Kléber-Méleau · Ch. de l'Usine à Gaz 9 · Renens-Malley 1020 · Switzerland