Copy
Having trouble viewing this email?
Share
Tweet
Forward to Friend
Janvier 2015

"Charly-Hebdo": que faire, maintenant?


Tous les journalistes souffrent dans leur chair, depuis l'attentat perpétré à la rédaction de l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo", le 7 janvier dernier, à Paris. Tous s'interrogent sur l'impact du carnage sur l'exercice de la profession. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter...

Très vite, notre fédération a été inondée de messages de solidarité avec les victimes. Des messages issus des quatre coins de l'Europe. Des messages qui apportaient tous la meilleure réponse qui puisse être opposée aux terroristes: non, les journalistes n'ont pas peur; oui, plus que jamais, ils brandiront haut leur liberté; non, ils ne cèderont pas à la tentation des discours de haine.

C'est le plus bel hommage qu'on peut rendre à la consoeur et aux confrères assassinés à Paris.

 

Que faire, maintenant?


Résister au discours ultra-sécuritaire (nous ne voulons pas d'une société où les journalistes ne pourraient travailler que sous protection policière).

Ne pas céder aux réflexes de peur ou de haine.

Combattre les amalgames et les idées reçues.

Exiger davantage de liberté. Pour la presse et pour la société.

Dénoncer la montée des inégalités et l'effet dévastateur des discriminations.

S'interroger, surtout, sur nos propres responsabilités, en tant que journalistes.

Et à cet égard, ne jamais oublier le remarquable avertissement que nous lançait Claude Julien, alors directeur du "Monde diplomatique", voici 36 ans:

"Car les vérités du pouvoir (pouvoir de l’Etat, pouvoir des partis d’opposition, pouvoir de l’argent, pouvoir de ceux qui orientent et décident) ne peuvent pas être les siennes. Il sait qu’autour de chacun de ces pouvoirs gravitent une multitude de compétences et de talents, et qu’il n’a rien à faire parmi eux parce que, par définition, sous peine de se trahir, celui qui tente de penser et d’écrire n’a d’autre choix que de révéler ce que tout pouvoir s’efforce de cacher, d’exposer en pleine lumière ce que tout pouvoir veut présenter sous l’éclairage le plus favorable, de mettre le doigt sur les contradictions et les impostures, d’attirer les regards sur ce qu’il peut être difficile de percevoir, d’écouter ceux qui ont peu de moyens de se faire entendre, de traduire ce qu’ils disent parfois si bien alors que nul ne les écoute".

Suivre ce bon conseil nous aidera à lever les doutes qui nous hantent, depuis le 7 janvier.

La société ne veut pas de journalistes dominés par la peur ou par la haine. Elle attend de nous que nous fassions preuve de courage et de clairvoyance.
 
Ricardo Gutiérrez
Secrétaire général de la Fédération européenne des journalistes (FEJ)

Solidarité entre journalistes : photos, vidéos et hommages pour #JeSuisCharlie

 EDITO 

Renforcer les syndicats de journalistes


2014 a été une année difficile pour le journalisme et les journalistes. Les journalistes et la vérité ont une fois de plus été les premières victimes de la guerre. La crise en Ukraine a causé la mort tragique de sept journalistes. En Europe, neuf journalistes ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions. La sécurité des journalistes est un sujet plus que jamais à l’ordre du jour.

Dans un monde saturé de contenu provenant de divers médias - en ligne, presse écrite, télévision, radio et d’autres plates-formes émergentes -  le rôle des journalistes prend chaque jour plus d’importance. Mais lorsque les journalistes perdent leur emploi et que les médias font des coupes budgétaires, la qualité du journalisme est en danger. Il est difficile, dans un tel environnement, de conserver un journalisme indépendant, éthique, diversifié et de qualité. Nous constatons que la liberté et le pluralisme des médias reculent et que les gouvernements réduisent le financement des médias de service public. Parallèlement, nous devrions, en tant que syndicats, focaliser nos objectifs sur la croissance de l'emploi.

Dans la bataille pour défendre les droits des journalistes et la liberté des médias, nous avons également obtenu des résultats remarquables. La libération de la journaliste turque Füsun Erdogan, condamnée à perpétuité en début d’année, a été très encourageante. Cette année, la campagne de la FEJ intitulée Libérez les journalistes a contribué à la libération de dizaines de journalistes, laissant 20 journalistes en prison à ce jour. Cependant, l'arrestation massive de journalistes en Turquie au mois de décembre nous rappelle que la bataille n’est pas terminée. En Ukraine et en Russie, nos affiliés collaborent avec la FEJ pour améliorer les conditions de travail des journalistes et pour résister à la propagande médiatique.

La FEJ a forgé une alliance forte avec les acteurs clés sur la question. Nous avons signé un Mémorandum d'entente avec le Conseil de l'Europe en tant que partenaire d'une initiative mondiale pour protéger la sécurité des journalistes. Nous intervenons également dans les échanges de l'OSCE en cours sur l'Ukraine et la Russie. En début d’année, j’ai rencontré le directeur général de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) pour rechercher un soutien international qui puisse renforcer la protection des droits d'auteurs. Et nous avons également rencontré le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, M. Nils Muiznieks, pour renforcer notre réseau international de défense des journalistes.

Au niveau européen, nous avons obtenu le soutien des décideurs politiques de l'UE. Le 28 novembre, nous avons rencontré le premier vice-président de la Commission européenne, M. Frans Timmermans, pour exprimer nos préoccupations concernant la liberté et le pluralisme des médias, les droits d'auteur et la radiodiffusion publique. M. Timmermans a promis d’apporter son soutien afin de promouvoir la qualité et la confiance dans le journalisme.

Bien que beaucoup reste à faire dans l'année à venir, nous avons déjà établi une base solide. En janvier, la FEJ donnera le coup d'envoi à un projet de deux ans, « Le droit et l'emploi dans le journalisme Â», qui se concentrera sur le renforcement des compétences de la fédération - les droits du travail, les droits d’auteur, les pigistes, les jeunes et l’embauche. Afin de renforcer le journalisme en Ukraine et en Russie, une conférence internationale sera organisée en coopération avec l'OSCE. La FEJ sera également partenaire du programme de la Journée mondiale pour la liberté de presse de l'UNESCO le 3 mai.
 
Je souhaite à tous que 2015 soit une nouvelle année fructueuse!
 
Mogens Blicher Bjerregård
Président de la FEJ

COMMISSION EUROPEENNE
Le premier vice-président de la Commission soutient les journalistes pour promouvoir un journalisme de qualité


(28.11.2014) Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a reçu une délégation de la FEJ. Il lui a assuré que conserver un journalisme de qualité et restaurer la liberté des médias en Europe sera un point important à son ordre du jour.

Lors de la réunion, Mogens Blicher Bjerregård, le président de la FEJ, a attiré l'attention du Commissaire sur la baisse drastique de la liberté des médias en citant les lois répressives sur les médias appliquées en Hongrie, en Italie, en Grèce, en Slovénie, en Turquie et en Macédoine. M. Timmermans a apporté son soutien à la FEJ et à ses membres dans la lutte pour protéger la liberté des médias, la sécurité des journalistes et le journalisme indépendant en Europe. (Lire la suite)
 

CONSEIL DE L'EUROPE
Nouvelle plateforme en ligne pour la sécurité des journalistes

 
(04.12.2014) La FEJ a uni ses forces avec le Conseil de l'Europe (CoE) et les agences partenaires pour la liberté des médias, pour lancer une nouvelle plateforme en ligne de réaction rapide pour les journalistes menacés. La plateforme permet aux organismes partenaires de poster des « alertes Â» sur une plateforme en ligne publique centralisée lorsque des journalistes sont en danger ou que leur travail menacé.

Mogens Blicher BjerrregÃ¥rd, le président de la FEJ, a assisté au lancement de la plateforme, le 4 décembre à Paris et a signé, avec d'autres organismes médiatiques partenaires, dont la FIJ, un "mémorandum d'entente" sur la création de la nouvelle plateforme. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site web de l’APCE.

Focus sur la liberté des médias en Biélorussie
À gauche, les membres de l'Association des journalistes de Biélorussie ont organisé des actions à Vitebsk le 5 novembre pour la Journée Debout pour le journalisme, appelant à davantage de liberté de la presse dans leur pays. © BAJ
À droite, à Bruxelles, le personnel de la FEJ et de la FIJ a reproduit les postures adoptées par les membres de BAJ afin de montrer le ridicule des sanctions policières. © FEJ
Ces deux derniers mois, l’état de la liberté des médias en Biélorussie a été au centre de l’attention. Les appels répétés de l'Association biélorusse des journalistes (BAJ) à modifier les conditions d'accréditation des pigistes et des journalistes étrangers ont jusqu’ici échoué. Les journalistes indépendants restent sous le coup de lois discriminatoires.

Les autorités continuent à procéder à des arrestations pour intimider les journalistes indépendants. Le 20 octobre, les pigistes Mariya Artsibasheva et Alexander Lyubenchuk ont été détenus sans raison apparente alors qu’ils menaient une interview à Minsk.

Après l'incident, la FEJ et certains syndicats membres du Danemark, de Suède, de Finlande, de Norvège et de République tchèque ont écrit au gouvernement biélorusse pour demander que les exigences d'accréditation pour les journalistes indépendants travaillant avec les médias étrangers soient modifiées. Le Groupe d'experts Freelance de la FEJ (FREG) s’est réuni en octobre à Minsk et a organisé une table ronde sur la question. Durant la réunion, les membres du FREG ont participé à un atelier sur le paiement, les accords contractuels et d'autres questions autour de la condition de pigiste.

Malgré le succès de la réunion FREG, les critères d'accréditation demeurent problématiques pour les pigistes de Biélorussie. Le 8 octobre, un tribunal de district à Mogilev a statué que journaliste indépendant Aleksandr Burakov était coupable de "la production et la distribution illégales de contenus " pour Deutsche Welle. M. Burakov a reçu une amende de 6 millions de roubles biélorusses (450 euros).

Fin novembre, la FEJ et la communauté des journalistes européens ont été scandalisés par l'arrestation et le procès des collègues de BAJ ayant participé le 5 novembre à la campagne annuelle de la FEJ Stand Up for Journalism. Six collègues de BAJ ont été arrêtés et condamnés à une amende de 1.300 euros pour avoir pris une photo à la périphérie de Minsk, à Vitebsk. L’un d’eux a été détenu durant trois jours.

La représentante de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) pour la liberté des médias, Dunja Mijatovic, s’est également prononcée sur l'état de la liberté des médias en Biélorussie. La FEJ travaille en étroite collaboration avec BAJ, le Conseil de l'Europe et la représentante des médias de l'OSCE sur la question. Parallèlement, BAJ continue de répertorier toute nouvelle violation des droits des journalistes.

Contact: Renate Schroeder

NOUVEAUX PROJETS
"Les droits et les emplois dans le journalisme"


La FEJ va lancer un projet de deux ans axé sur le renforcement des capacités des syndicats et la promotion des droits professionnels des journalistes. Les partenaires, parmi lesquels on trouvera les membres affiliés de la FEJ au Danemark, en Espagne, en Slovénie et en Croatie, se réuniront à Bruxelles, le 16 janvier, pour une réunion préparatoire avec le comité directeur du projet afin de planifier les activités à venir. Quatre ateliers de renforcement des capacités et une conférence finale seront organisés dans les deux prochaines années. Un des partenaires du projet, le syndicat des journalistes danois, organisera le premier atelier axé sur la jeunesse et le recrutement à Copenhague, les 11 et 12 mai.

Un manuel de formation dans les domaines du droit du travail, des droits d’auteur, des négociations collectives et du recrutement sera publié à la fin du projet. Cette nouvelle activité est un développement du projet "Faire face à l’austérité». Il est financé par la DG Emploi et Affaires sociales de la Commission européenne.
 

Conseils de compétences dans l'audio-visuel


La FEJ est partenaire des fédérations de professionnels des médias (UNI-MEI), des musiciens (FIM) et des acteurs (FIA) dans le cadre d’un nouveau projet sur les conseils de compétence. Le projet vise à mettre en place une structure solide pour un Conseil européen des compétences dans les secteurs de l'audiovisuel et des performances en direct. Une série d'ateliers de renforcement des capacités impliquant des conseils de compétences nationaux sera organisée. Le projet est financé par la Commission européenne (DG Emploi et Affaires sociales).

Contact: Yuk Lan Wong

 

CAMPAGNE
Debout pour le journalisme 2014

(05.11.2014) Pour le 7e anniversaire de la campagne "Debout pour le journalisme", la FEJ a révélé l'impact négatif de la concentration des médias sur le pluralisme et la liberté des médias. Dans toute l'Europe, les membres affiliés ont répondu à l'appel et lancé des campagnes nationales pour mettre en évidence les défis auxquels sont confrontés les journalistes dans leurs pays. Vous pouvez consulter nos actions sur notre page de campagne et visionner la vidéo (ci-dessous) au sujet de notre campagne contre les magnats des médias.

Une infographie illustrant les six grands conglomérats de médias en Europe et la taille de leurs empires médiatiques est également téléchargeable. (Lire la suite)

ALLEMAGNE
Le gouvernement approuve un projet de loi pour limiter les droits des petits syndicats

(12.11.2014) La DJV, membre de la FEJ en Allemagne, a lancé une campagne nationale pour contester la proposition du gouvernement visant à limiter le droit de grève et de négociation collective des syndicats. Le syndicat a demandé à ses journalistes d'envoyer des lettres de protestation et des cartes postales au ministère fédéral du Travail pour affirmer leur opposition au projet de loi.

Selon le projet de loi approuvé le 11 décembre, seuls les syndicats comptant de nombreux membres au sein d'une société pourront avoir le droit de négocier avec les employeurs et de mener des actions de grève. Cela signifierait que les grands syndicats auront le monopole du pouvoir syndical et cela rendra les petits syndicats quasiment superflus.

La DJV soutient que le projet de loi est contraire à la Constitution et porte atteinte aux droits à la liberté d'association. Le syndicat est prêt à contester la légalité du projet de loi auprès de la Cour constitutionnelle. (Lire la suite) (PHOTO: DJV)
 

TURQUIE
Descentes de police dans les médias et arrestations de journalistes

 
(14.12.2014) Les forces de police en Turquie ont attaqué les médias (le journal Zaman et la télévision Samanyolu) et arrêté au moins 23 personnes, dont des journalistes et des producteurs de télévision. Les journalistes ont été accusés de "former une organisation criminelle".

Mustafa Kuleli, le secrétaire général de l'Union des journalistes de Turquie (TGS, membre de la FEJ), a dénoncé ces opérations comme "une atteinte à la liberté des médias et de la démocratie en Turquie". Le 19 décembre, Barry White, membre du syndicat national des journalistes de Grande-Bretagne (NUJ) et du Comité directeur de la FEJ, a participé à une manifestation organisée Downing Street, à Londres, afin de dénoncer la politique du gouvernement turc (voir photo). Il a appelé le gouvernement britannique à prendre la parole pour défendre la liberté d'expression et le droit de couvrir l’information en Turquie et pour demander la libération de tous les journalistes qui endurent des poursuites dans ce pays. (En savoir plus)
 
Le procès de KCK Presse continue

(11.05.2014) La 3e Haute Cour criminelle d'Istanbul a procédé à l'audition du procès KCK Presse, dans le cadre duquel 46 journalistes et professionnels des médias sont poursuivis pour "être membre ou mener des activités de propagande pour le compte d'une organisation terroriste illégale". La FEJ, représentée par le responsable de projet Mehmet Koksal, accompagné du directeur de l'Association internationale des éditeurs (UIE) José Borghino et du directeur de la section stambouliote du Syndicat des journalistes de Turquie (TGS) Gökhan Durmus, a assisté à l'audience par solidarité avec les journalistes poursuivis. (En savoir plus)

UKRAINE

 

Mission en Ukraine (Télécharger le rapport de la mission

 

La création d’un ministère de l’Information « orwellien Â» inquiète la FEJ (Lire l’article en anglais)


 

AZERBAÏDJAN
La journaliste d'investigation Khadija Ismayilova condamnée à deux mois de prison

(16.12.2014) La FEJ a demandé aux autorités azerbaïdjanaises de libérer immédiatement Khadija Ismayilova, journaliste d'investigation qui s'est vu infliger une mesure de détention préventive de deux mois. Selon les médias, Mme Ismayilova a été envoyée en prison après avoir comparu devant un tribunal azerbaïdjanais à Bakou, le 5 décembre. Elle était accusée d’avoir provoqué la tentative de suicide de Tural Mustafayev. (Lire la suite) (PHOTO: AP / Todd Williamson)

 

HONGRIE
Rapport critique du Commissaire aux Droits de l’Homme sur la liberté des médias en Hongrie

 
(16.12.2014) La FEJ s’est félicitée du rapport sur la Hongrie produit par le Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Nils Muižnieks. Le rapport critique les très mauvais résultats au niveau de liberté des médias dans le pays et demande que la loi sur les médias soit modifiée. (Lire la suite)

POLOGNE
Deux journalistes polonais acquittés après une détention de 24 heures

 
(09.12.2014) La FEJ et l'Association des journalistes polonais (SDP) ont salué l'acquittement de deux journalistes, Jan Pawlicki et Tomasz Gzell, arrêtés le 20 novembre lors de la couverture d'une manifestation post-électorale à Varsovie. Cependant, la FEJ n’est pas convaincue par les justifications avancées par la police et le juge pour ces arrestations. Elle demande aux autorités de respecter les droits des journalistes. (En savoir plus)

ESTONIE
Un journaliste italien arrêté en Estonie

 
(15.12.2014) Giulietto Chiesa, directeur de Pandora TV, a été arrêté par la police à Tallin, en Estonie, alors qu'il était en route pour une conférence publique. La police lui a dit qu'il sera expulsé du pays suite à une décision du ministère estonien des Affaires étrangères. Suite à l'arrestation, la FNSI, syndicat affilié de la FEJ en Italie, a rencontré le ministère des Affaires étrangères et l'ambassadeur d'Italie pour demander sa libération. Chiesa a été relâché le 15 décembre. Notre confrère est connu pour son regard critique sur les politiques antirusses de la Pologne et des Etats baltes. (Lire la suite

FINLANDE
La FEJ demande à Yle de mettre fin à son plan de suppression d'emplois

 
(06.11.2014) Début novembre, la société de radiodiffusion publique finlandaise Yle a présenté son plan de restructuration qui supprimera au moins 185 emplois permanents. Après l'annonce des mesures d'économie, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) a envoyé une lettre au directeur général, Lauri Kivinen, et à l'équipe de gestion de Yle, pour leur demander d’entamer le dialogue avec le syndicat des journalistes, Suomen Journalistiliitto. (Lire plus) (PHOTO: YUK LAN WONG / FEJ)

BALKANS
77% des journalistes en Macédoine travaillent sous le risque permanent d'être congédié


(25.11.2014) «En Macédoine, seulement 1% des journalistes considèrent leur emploi comme étant absolument stable tandis que 77% estiment qu'ils risquent constamment d'être congédiés. Aborder la question et les conséquences de la précarité du travail dans l'industrie des médias est plus que nécessaire Â», indique un nouveau sondage publié à Skopje par le SSNM (Syndicat indépendant des journalistes et travailleurs des médias, affilié à la FEJ). L'étude est basée sur 104 entretiens approfondis avec des journalistes macédoniens. (En savoir plus)
 

Les droits des travailleurs doivent figurer en tête de l'ordre du jour de la réforme des médias

 
(20.10.2014) La FEJ, représentée par la directrice Renate Schroeder, a participé à un atelier sur les droits du travail au Monténégro et dans les Balkans. Les syndicats affiliés de Croatie, de Serbie et de Macédoine étaient présents pour évoquer les défis liés à la protection des droits du travail des journalistes. Un collègue de Macédoine a expliqué que 900 journalistes sur 2.000 sont sans-emploi et ne sont souvent pas payés pour leur travail. Selon lui, la situation ne fera qu'empirer.

Marijana Camovic, la présidente du Syndicat indépendant des journalistes du Monténégro, a également perdu son emploi en septembre. La FEJ et son syndicat pensent qu'elle a été congédiée pour son travail syndical. Les deux organisations ont demandé à l’administration du Daily Press Vjesti, détenu par Styrie, un média basé en Autriche, d’expliquer son licenciement. L’administration de Styrie a évidemment prétendu que son licenciement n’était pas lié à son travail syndical. Le syndicat au Monténégro va porter l'affaire devant les tribunaux. (En savoir plus)
 

Forum sur les médias des Balkans (SEEMF) 2014


(16 – 18.10.2014) La FEJ, représentée par le chargé de projet Mehmet Koksal, a abordé la question des médias lors d'un panel organisé par le Forum sur les médias des Balkans (SEEMF) à Skopje : Y a-t-il trop ou pas assez d'informations? Les panélistes ont discuté de la façon dont la censure des médias érode la liberté des médias, même dans les pays dits démocratiques. La réunion a également discuté d'autres questions sur le droit à l'information, le journalisme de données, la vie privée et la protection des sources, l'autorégulation et les normes pour des reportages de qualité. Une session a été consacrée au processus de formation de l’opinion en temps de conflit et aux leçons de la guerre des médias en Ukraine. (En savoir plus)
 

Pour des conditions de travail décentes

 
(18.11.2014) Les chercheurs de l’Observatoire européen des médias des Balkans ont présenté leurs conclusions au Parlement européen lors d'une conférence organisée par la parlementaire slovène Tanja Fajon. Dans son introduction, Mme Fajon a souligné l'importance des médias dans une démocratie et le rôle positif de l'UE pour la promotion de ces valeurs. La FEJ a souligné l'importance des droits du travail et des conditions de travail décentes comme conditions préalables à un journalisme éthique (Lire la suite) (PHOTO: S & D).
 
 

ESPAGNE
Mission en Espagne: la télévision publique en péril

 
(12.04.2014) Pour la première fois, un consortium formé par l'Institut international de la presse (IIP), Access Info Europe, la Fédération européenne des journalistes (FEJ), Reporters sans frontières (RSF), l'Association mondiale des éditeurs de journaux (WAN -IFRA), le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et les Fondations d’Open Society (OSF), a effectué une mission de quatre jours, du 1er au 4 décembre, à Madrid et Barcelone, pour évaluer l'état de la liberté d'expression en Espagne. Leur conclusion? "La liberté d'expression doit gagner du terrain en Espagne" (Lire la suite) (PHOTO: Aprensa Madrid)

Affaires Européennes
Les ministres du Conseil conviennent de renforcer la liberté d'expression dans la loi de la protection des données


(12.11.2014) Après une campagne de lobbying de la FEJ menée en coopération avec les Éditeurs de journaux (ENPA), l'Association des magazines de média européens (EMMA) et d'autres organisations de médias, les 28 gouvernements du Conseil des ministres ont finalement accepté une formulation plus marquée sur une exception à réglementation sur la protection des données personnelles dont doivent bénéficier les journalistes. La dernière version de l'article 80 de la réglementation sur le "traitement des données à caractère personnel et la liberté d'expression et d'information" prévoit que les États membres "pourront concilier le droit à la protection des données personnelles conformément au présent règlement avec le droit à la liberté d’expression et d'information, y compris le traitement des données à caractère personnel à des fins journalistiques"... Toutefois, le projet ne sera pas adopté avant juin. Un trilogue aura lieu entre la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil européen.

Contact: Renate Schroeder
 


La Commission examine une directive sur le temps de travail

 
La Commission européenne a lancé une consultation publique sur la directive sur le temps de travail (2003/88 / CE) qui énonce les normes minimales concernant les heures de travail, les vacances et les pauses pour les travailleurs à travers les États membres de l'UE. La Commission envisage de revoir les normes minimales actuelles pour permettre une plus grande flexibilité pour les entreprises. La directive actuelle prévoit le droit de ne pas travailler plus de 48 heures par semaine pour éviter les temps de travail excessifs et protéger la santé ainsi que la sécurité des travailleurs. La date limite pour répondre à la consultation est fixée au 15 mars.

Contact: Yuk Lan Wong

ETHIQUE 
Nouvel outil pour la diversité des médias lancé à Bruxelles

 
(12-14.11.2014) Un nouvel outil pour les professionnels des médias a été lancé aujourd'hui par le Conseil de l'Europe (CdE) à la conférence finale de ce projet financé par l'Union européenne et le Conseil de l'Europe. Le projet MEDIANE entend promouvoir la diversité inclusive dans les médias en Europe, avec des organisations partenaires comme la FEJ. Le nouvel outil, la MEDIANE Box, aidera les professionnels des médias à inclure la diversité dans leur travail quotidien et leurs productions. Cette boîte à outils est considérée comme un dispositif d'auto-surveillance pour évaluer les capacités des médias et les membres de leur personnel à améliorer l’inclusion de la diversité dans leurs productions et leurs pratiques professionnelles. La MEDIANE Box a été élaborée sur base du travail de centaines de professionnels des médias ayant participé à ce projet de plus de deux ans.

La dernière rencontre organisée dans le cadre du projet s'est tenue à Bruxelles, avec le soutien de la RTBF (télé et radiodiffusion publique pour la communauté française de Belgique), en partenariat avec l'AGJPB (affiliée de la FEJ en Belgique), le Centre pour l'égalité des chances, le CSA et l'Institut pour l'égalité entre les Femmes et les Hommes (Lire la suite) (PHOTO: Conseil de l'Europe).
 

DROITS D'AUTEUR
Le Parlement européen crée un groupe de travail sur les droits d'auteur


(11.11.2014) Un groupe de travail multidisciplinaire sur le droit d'auteur a été créé par le Parlement européen pour s’attaquer aux réformes et aux discussions sur les droits d’auteurs prévues pour 2015. Le groupe de travail, dirigé par Jean-Marie Cavada (ADLE), est composé de membres du Comité des affaires juridiques (JURI), du Comité du marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO) et du Comité de l'industrie, de la recherche et l'énergie (ITRE). Le groupe a tenu sa première réunion à Strasbourg, le 17 décembre 2014, en présence du commissaire Günther Oettinger.

Parallèlement, la commission JURI a l'intention de publier un rapport d'initiative pour examiner l'application de la loi actuelle sur le droit d'auteur dans l'UE (la directive InfoSoc 2001/29/CE). Le rapport examinera, entre autres, le statut des créateurs et leur rémunération.
 
Appel  à manifestation d’intérêt: Assemblée annuelle 2015

Si accueillir l’assemblée annuelle de la FEJ en 2015 vous intéresse, nous vous invitons à exprimer votre intérêt jusqu’au lundi 12 janvier (inclus). Pour plus d'informations, contactez-nous sur efj@ifj.org.
Meilleurs vœux de l'équipe de la FEJ (de gauche à droite: Gauvain Dos Santos, Yuk Lan Wong, Bernard Vanmuysewinkel, Renate Schroeder, Ricardo Gutierrez et Mehmet Koksal) sur la Grand Place de Bruxelles. Nous vous souhaitons à tous une merveilleuse année 2015, malgré les événements qui ont terni ce début d'année, à Paris.

CALENDRIER

JANVIER

14

16


19-22


28


30


30





Réunion sur le projet "Conseils de compétences"

Coup d'envoi du projet "Rights and jobs in journalism" 


Formation ETUI-FEJ "Cybersécurité pour les journalistes"

Congrès de la FNSI à Chianciano

Réunion du groupe d'experts des droits d'auteur (AREG)

Rencontre avec la commissaire Thyssen (Emploi)
Copyright © 2015 Fédération européenne des journalistes, Tous droits réservés.
Residence Palace, 155 Rue de la Loi, 1040 Brussels, Belgium
Site Web: http://www.europeanjournalists.org ; Email: efj@ifj.org


se désabonner de la newsletter    
mettre à jour les conditions d'abonnement
EDITEUR RESPONSABLE
Ricardo
Gutiérrez
REDACTRICES
Yuk Lan Wong, Renate Schroeder
CONTRIBUTEUR 
Mehmet Koksal
,
TRADUCTION
Bernard Vanmuysewinkel
Gauvain Dos Santos