Copy
Having trouble viewing this email?
Share
Tweet
Forward to Friend
  29 septembre 2015   

   EDITO   


Non au harcèlement des femmes journalistes 


Le harcèlement, les menaces et les agressions en ligne des femmes journalistes étaient à l'ordre du jour de la réunion d'experts organisée par Dunja Mijatovic, la Représentante de l’OSCE pour la liberté des médias, le 17 septembre, à Vienne. Les experts, des professionnels des médias, des dirigeants de l'organisation et des représentants gouvernementaux, ont condamné le harcèlement en ligne et la violence à l'égard des femmes journalistes. La réunion visait également à envoyer un signal à la communauté journalistique sur l’importance d’aborder urgemment cette question souvent délaissée.  

Le récit des femmes journalistes sur les menaces dont elles ont été les victimes est alarmant. Arzu Geybulla, une journaliste azerbaïdjanaise travaillant en Turquie, a témoigné de son expérience : un harcèlement commis en public par un représentant de l'Azerbaïdjan à la Journée mondiale pour la Liberté de la Presse, à Riga, les personnes présentes restant sans réaction. 

En tant que journalistes, nous devons nous mobiliser pour nos consoeurs et faire entendre leur voix. Nous avons tous le devoir de nous opposer à ces abus. La FEJ fait sa part du travail en encourageant ses membres à promouvoir des réunions régulières sur le harcèlement au sein des salles de rédaction et à développer un système de soutien dans lequel les victimes pourront signaler les cas de harcèlement. Nous ne devons pas isoler les journalistes indépendantes qui ont aussi besoin de notre soutien.
 
Qu’ils se manifestent en ligne ou pas, le harcèlement et la menace doivent être traités d’une même façon. Les auteurs doivent être poursuivis en justice afin de prévenir de futures violations. Comme l'un des intervenants l'a cité: Les abus en ligne ne sont pas un problème de l'Internet, ils sont un problème de société qui doit être abordé globalement.
 
Mogens Blicher Bjerregård
President of the EFJ

  EVENEMENT MARQUANT  


66% des journalistes tchèques ne sont pas syndiqués


Les syndicats de journalistes en République tchèque doivent améliorer leur politique de recrutement. Il s’agit d’une des principales conclusions de l'enquête menée par la FEJ et le syndicat tchèque OSNPM sur les conditions de travail des journalistes en République tchèque.

Dans le cadre du Fonds de développement régional, la FEJ, le syndicat autrichien GPA-DJP et le Syndicat des Journalistes et des Travailleurs des Médias de la République tchèque (OSNPM) ont mené une enquête afin d’objectiver les conditions de travail des journalistes et des travailleurs des médias tchèques. 

Le sondage en ligne a été lancé le 19 mai 2015. Près de 2.500 journalistes et travailleurs des médias ont été invités à y participer. Ricardo Gutiérrez, le secrétaire général de la FEJ, et le directeur d’OSNPM ont analysé ensemble les principales conclusions de l'enquête lors d'une table ronde à Prague, le 19 août. Voici les principaux constats:

- 69% des répondants travaillent dans le secteur privé;
- 37% sont des travailleurs indépendants;
- 67% font des heures supplémentaires sans compensation;
- 35% déclarent que les éditeurs ne respectent pas le droit des travailleurs et les droits sociaux;
- 66% ne sont pas membre d’un syndicat ou d’une association de journalistes;
- 81% considèrent que la protection des droits des journalistes par le biais de conventions collectives est « très importante» ou «importante»;
- 54% considèrent que la déontologie est la préoccupation professionnelle la plus importante.

Zdenek Kucera, président d’OSNPM, a déclaré que le syndicat devrait à l'avenir se concentrer sur les journalistes qui travaillent sans contrat permanent ou à long terme. Le syndicat va également préparer un plan d'action visant à recruter de nouveaux membres, à moderniser l'image de l'organisation et à utiliser les réseaux sociaux dans ses communications. "Nous devons augmenter la sensibilisation du public aux activités de notre organisation en utilisant tous les moyens de communications disponibles. Nous devons aussi nous concentrer sur les questions non-résolues, les questions juridiques et sociales auxquelles les journalistes font face ", a déclaré Zdenek Kucera. 

ONSPM envisage de rejoindre la FEJ et la FIJ dans les prochains mois. 

   CRISE DES REFUGIES   


Des journalistes couvrant la crise des réfugiés attaqués par la police en Hongrie


(17/09/2015) La FEJ a condamné la dernière attaque et arrestation de journalistes faisant état de la crise des réfugiés, à la frontière entre la Hongrie et la Serbie. Six journalistes locaux et étrangers ont été brutalement agressés par la police des frontières hongroises.
Mogens Blicher Bjerregård, le président de la FEJ, a déclaré: " Il est incompréhensible de voir un pays de l'UE comme la Hongrie violer constamment la liberté de la presse et les droits de l’homme. La Commission européenne et les institutions internationales doivent prendre des mesures contre ces violations graves ."

Dans le cadre de la crise actuelle, de nombreux syndicats de journalistes ont appelé les journalistes et les organisations de médias à éviter les stéréotypes et à respecter la déontologie professionnelle. La FEJ a condamné l'attaque honteuse commise par une caméraman hongroise sur des réfugiés. Avec l'Associazione Carta di Roma, la FEJ a également lancé une pétition contre les discours de haine en ligne .

 

Conférence de la FEJ pour la promotion de la liberté de la presse et des droits des travailleurs en Turquie



(17&18/09/2015)
La FEJ, la FIJ, le Syndicat des Journalistes de Turquie (TGS) et l'Association des journalistes de Turquie (TGC) ont ensemble organisé la conférence «Turquie : Lutter pour les droits et libertés des journalistes dans un pays politiquement polarisé Â» à Istanbul. Cette conférence internationale est l'aboutissement de cinq ans de campagne sur les droits, les libertés, les conditions de travail des journalistes et le renforcement des capacités syndicales dont la force est fondamentale pour la promotion et la protection future du journalisme turc.


 

Conférence internationale pour lutter contre le harcèlement en ligne des femmes journalistes


(17/09/2015) La FEJ, représentée par son président, Mogens Blicher BjerregÃ¥rd, a participé à une conférence organisée à Vienne par la Représentante de la liberté des médias de l’OSCE pour lutter contre les abus en ligne dont les femmes journalistes sont victimes. La conférence réunissait des experts dans le but d’améliorer la compréhension, connaître la gravité des enjeux et envisager les meilleures pratiques et les solutions possibles pour faire face au nombre croissant de menaces en ligne ciblant les femmes journalistes. 

Séminaire de la FEJ: droit du travail pour les journalistes


Dans le cadre du projet « Droits et emplois dans le journalisme Â», la FEJ, en collaboration avec le syndicat des journalistes espagnols FSC - CCOO, a organisé un atelier d'une journée sur les «Droits du travail des journalistes Â» le 24 septembre, à Albacete, en Espagne. Une trentaine de délégués des membres de la FEJ ont discuté et proposé des outils pratiques sur les thèmes suivants:
1. Défendre les droits des journalistes au sein de relations et de conditions de travail évolutives
2. Les grèves et la négociation collective : organisation et mobilisation des membres        

3. Protection des travailleurs vulnérables - jeunes, indépendants, femmes journalistes

Les résultats de l’atelier seront partagés entre les membres de la FEJ. L'atelier fait partie d'un projet de renforcement des capacités, lancé il y a deux ans, par la FEJ et financé par la Commission européenne (DG Emploi, affaires sociales et intégration). Contact: Yuk Lan Wong

La FEJ appelle à un renforcement des droits des travailleurs indépendants


(8-9/09/2015) La FEJ a appelé à un renforcement des droits des travailleurs indépendants et, spécifiquement du droit fondamental de participer aux négociations collectives, dans le cadre des législations nationales et européennes.

Cet appel survient après un atelier organisé par le Syndicat Britannique des Journalistes (NUJ) sur la négociation collective pour les travailleurs atypiques dans le secteur audio-visuel et du spectacle, dans le cadre d'un projet de renforcement des capacités mené par la FEJ, la Fédération internationale des acteurs (FIA ), la Fédération internationale des musiciens (FIM) et la fédération syndicale européenne des médias, des spectacles et des arts (UNI-MEl).

L'atelier a signalé plusieurs cas nationaux où le droit de la concurrence a restreint celui des travailleurs atypiques à la négociation collective. Karen Curtis, directeur-adjoint de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), a réaffirmé les droits fondamentaux des travailleurs indépendants à la négociation collective et à l’association, conformément aux normes internationales du travail. Karen Curtis a également rappelé que les gouvernements nationaux qui amendent la convention de l'OIT afin d’assurer un meilleur respect des normes du travail et de veiller à ce que la législation de la concurrence ne limite pas les droits des travailleurs atypiques ne doivent pas restreindre la liberté d'association.


 

La FEJ participe au Congrès de la Confédération Européenne des Syndicats 


La FEJ participe au 13ème Congrès de la Confédération Européenne des Syndicats (CES-ETUC), du mardi 29 septembre au vendredi 2 octobre 2015, à Paris. Cinq cents délégués syndicaux prendront part au Congrès. Ils représenteront plus de 90 organisations syndicales nationales provenant de 39 pays européens, 10 fédérations syndicales européennes (dont la FEJ) ainsi que des invités spéciaux originaires de l'Europe et d’ailleurs.

Le Congrès fixera des priorités et des plans d'action dans le but de renouveler et de renforcer le rôle de la CES pour la période 2015-2019. La FEJ soutient pleinement l'engagement de la CES pour examiner les nouvelles priorités, telles que l'économie numérique et les droits des travailleurs dans ce secteur. De même pour la nécessité de cibler spécifiquement les jeunes, les femmes, les travailleurs précaires, atypiques, non-déclarés et migrants pour une meilleure protection et syndicalisation.

La FEJ sera représentée par trois délégués: Paco Audije (FAPE), Patrick Kamenka (SNJ-CGT) et Jean-François Cullafroz (CFDT-Journalistes). Le président du Syndicat suédois des journalistes, Jonas Nordling, sera également présent, au nom de la fédération suédoise TCO.

Blenldle et les nouveaux modèles de financement du journalisme


(19.09.2015) L'Association allemande des Journalistes (DJV) organisait récemment sa 11e conférence « Besser Online Â», Ã  Cologne, sous le titre « Comment le journalisme fonctionnera-t-il demain ? Â». Près de 250 journalistes, de même que la directrice de la FEJ, Renate Schroeder, ont participé à plusieurs ateliers et discuté des évolutions de la profession, de ses opportunités et de ses défis.

Le fondateur de la plateforme néerlandaise d’informations Blendle, Marten Blankesteijn, a présenté la nouvelle version allemande de la plateforme qui propose des articles en ligne d'une centaine de titres avec un système de micro-paiement. Marten Blankesteijn a ensuite expliqué comment et pourquoi les jeunes, en particulier, sont prêts à payer pour un journalisme de qualité.

D'autres ateliers portaient sur le datajournalisme, les conditions des indépendants, les défis techniques, la rigueur, les discours de haine dans les médias en ligne. L'impact sur les journalistes et les lanceurs d'alerte du projet de directive sur le secret des affaires a également été l’objet de discussions. Les intervenants ont noté la nécessité d'une plus grande sensibilisation. Plus d'informations en allemand sur : www.besser-online.info ; #djvbo .

Politique Européenne

 

  CONSEIL DE L'EUROPE (CoE)  


Résolutions sur la diversité des médias et la transparence de la propriété des médias 


L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a récemment adopté deux résolutions concernant les médias. La résolution sur la responsabilité et la déontologie des médias dans un environnement médiatique changeant répond aux initiatives lancées par des organisations de journalistes et promeut une auto-régulation des médias. La résolution reconnaît également les conditions de travail de plus en plus précaires des journalistes et la nécessité d'assurer l'indépendance éditoriale.

Par ailleurs, une résolution visant une plus grande transparence de la propriété des médias a également été adoptée, rappelant la nécessité d'assurer la diversité des médias et des contenus médiatiques. Le Conseil de l’Europe a appelé ses Etats-membres à adapter leur législation nationale afin d’assurer la transparence de la propriété des médias, et son influence, (presse écrite, cinéma, radio, télévision et internet), notamment en divulguant les propriétés dissimulées. 

Ces dernières années, la FEJ a joué un rôle actif dans la promotion de la diversité des médias et de la transparence de la propriété des médias, notamment au travers de partenariats avec des projets du Conseil de l’Europe (projets MEDIANE et MARS). La FEJ a également collaboré avec AccessInfo Europe en vue d'établir un mécanisme visant à assurer la transparence de la propriété des médias en Europe.
 

  PARLEMENT EUROPEEN  

 

Les négociations sur la protection des données et le secret des affaires reprennent 


Les discussions concernant les propositions législatives de l'Union Européenne sur la protection des données et le secret des affaires ont repris au Parlement Européen, après la pause estivale. Le "trilogue" se déroule entre les trois institutions - la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil des Ministres. La FEJ a pris contact avec le rapporteur, Jan Albrecht, eurodéputé allemand du groupe des Verts, afin de promouvoir l'instauration d’une dérogation pour les journalistes.

Entre-temps, le Parlement, la Commission et le Conseil ont ré-ouvert les débats portant sur la très controversée directive sur le secret des affaires, le 15 septembre. L’actuel texte de compromis du Conseil permet uniquement aux journalistes de communiquer des informations « légitimes Â» dans le cadre de l’intérêt du public. La FEJ a plaidé pour une suppression de la mention «usage légitime» dont la charge de la preuve reposera sur les journalistes. La FEJ poursuit son travail de lobbying auprès des députés européens.

 

 COMMISSION EUROPEENNE  

La Commission lance une consultation sur les médias audiovisuels 


La Commission européenne a lancé une consultation publique pour Ã©valuer la législation européenne sur les médias audiovisuels (Audiovisual Media Services Directive 2010/13/EU - AVMSD ) et vérifier si cette législation est adaptée à l'ère numérique. Lors de l'analyse des résultats, les parties intervenantes seront invitées à évaluer l'efficacité de la loi actuelle dans la sauvegarde de la liberté des médias et du pluralisme et à émettre des propositions. L'efficacité et l’indépendance des régulateurs audiovisuels nationaux seront, en particulier, évaluées. Le délai pour répondre à cette consultation est fixé au 30 septembre. Envoyez votre contribution à notre experte, Yuk Lan Wong.
 

ENQUETES DE LA FEJ

Radiocopie des journalistes freelance: participez! 

 
(18/09/2015) La FEJ et son Groupe d'Experts sur les journalistes Freelance (FREG) ont lancé une courte enquête en ligne afin de récolter des données mises à jour sur les journalistes freelance européens, leur statut économique et social ainsi que leur rôle au sein des syndicats/associations. 

L'analyse de l’ensemble des réponses sera publiée sur notre site internet le 19 novembre, date du prochain rendez-vous du groupe d'experts FREG.  Pour le moment, des données provenant de 18 syndicats/associations de 16 pays ont été récoltées. SVP prenez 10 minutes de votre temps et répondez à notre questionnaire en ligne

 

 Journaliste des médias numériques: participez aussi! 

 
(18/09/2015) La FEJ et son Groupe d’Experts sur les Médias Numériques (EGDM) ont lancé un questionnaire en ligne sur les conditions de travail des journalistes travaillant sur un support numérique. Cette étude vise Ã  développer une politique syndicale spécifique et à analyser les possibilités de recrutement de ces travailleurs. Une quarantaine de journalistes travaillant dans les médias numériques ont déjà répondu. SVP partagez et participez au sondage en ligne (disponible en anglais, en français et en allemand). Les résultats seront publiés sur le site internet de la FEJ.

La FEJ et les créateurs rencontrent le président Martin Schulz


(03/09/2015) Le président du Parlement européen, Martin Schulz, a rencontré une délégation des organisations de créateurs composée du Président de la FEJ, Mogens Blicher BjerregÃ¥rd, et des présidents de l’Alliance Européenne des Compositeurs et des Auteurs de Chansons  (ESCA), du Conseil européen des écrivains (EWC), de la Fédération Européenne des Réalisateurs de l’Audiovisuel  (FERA) et de la Fédération des scénaristes européens (FSE). Ils ont débattu de la prochaine Stratégie pour le Marché Unique Numérique (DSMS) en cours de préparation par la Commission européenne.

La journaliste néerlandaise, Frederike Geerdink, expulsée de Turquie




Un journaliste espagnol accusé de participation à des activités terroristes et interdit de visa américain

 
tyb-2015

UKRAINE

Hommage à Georgy Gongadze - Appel à la fin des violations de la liberté de la presse en Ukraine


La nouvelle plateforme pour recenser les attaques contre les journalistes en Europe étendue à la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie

tyb-2015

CALENDRIER

Pour vous informer, la FEJ publie aussi un bulletin électronique tous les 15 jours. Abonnez-vous maintenant : www.europeanjournalists.org
Copyright © 2015 Fédération européenne des journalistes, Tous droits réservés.
Residence Palace, 155 Rue de la Loi, 1040 Bruxelles, Belgique
Site web:www.europeanjournalists.org/fr; Email: efj@ifj.org

Se désinscrire de cette liste    Mettre à jour vos préférences
EDITEUR RESPONSABLE
Ricardo
Gutiérrez
CONTRIBUTEURS
Yuk Lan Wong, Renate Schroeder, Hélène Brédart, Mehmet Koksal.