Copy
7e Prix Européen des Voies Vertes 2015 appel à candidatures - Nouveau Projet co-financé par l'UE « Greenways Outdoor » - Nouvelles des membres: Belgique, Royaume-Uni,  Irlande, Espagne, France, Lettonie - La route verte en peril - Nouveau membre.
INFO VOIES VERTES EUROPÉENNES
MAY 2015
 

Participez au Prix Européen des Voies Vertes 2015 !

Greenways Outdoor aidera au développement et à une plus grande reconnaissance des voies vertes européennes comme d’excellents outils pour le développement du tourisme durable et local.

 Appel à candidatures pour le 7e Prix Européen des Voies Vertes 2015
(Délai : lundi 22 juin 2016)

Lancement d'un nouveau projet «Greenways Outdoor" en 2015

L'Association Européenne des Voies Vertes annonce l’ouverture de l’appel à candidatures pour le 7e Prix Européen des Voies Vertes 2015 (PEVV). Ce prix est organisé par l’AEVV en coopération avec la Wallonie.

L’objectif de ce prix est de promouvoir les bonnes pratiques et de soutenir la mise en place d'initiatives exemplaires et reproductibles dans toute l’Europe. Le Prix Européen des Voies Vertes récompensera uniquement des voies vertes répondant aux critères de la Déclaration de Lille ainsi que des initiatives déjà réalisées.

Ce prix, remis tous les deux ans, distinguera des voies vertes exemplaires et des bonnes pratiques selon deux catégories :
 
A. Prix d’excellence
Sous cette catégorie les 1ers, 2es et 3es prix récompenseront 3 voies vertes exemplaires illustrant la meilleure intégration des diverses caractéristiques qui définissent une voie verte (art. 1) et qui démontreront des atouts spécifiques qui, selon le jury, les rendent exemplaires.
 
B. Initiatives exemplaires
Un 1er, 2e et 3e prix seront remis à des initiatives exemplaires en lien avec les voies vertes. Cette catégorie est ouverte à toute activité en lien avec les voies vertes au sens large. 

  • Délai : appel à candidature ouvert jusqu’au lundi 22 juin 2015
  • Appel à candidatures et formulaires disponibles à l’adresse : www.europeangreenwaysaward.org
  • Remise du prix le 16 octobre à Namur, Wallonie, Belgique.

www.europeangreenwaysaward.org

L’AEVV va coordonner ce nouveau projet cofinancé par l'Union européenne dans le cadre du programme COSME pour la compétitivité des entreprises et des petites et moyennes entreprises (PME).

L'objectif du projet "Voies vertes Outdoor" est la création et la promotion transnationale d'un produit de tourisme de plein air lié à des voies vertes européennes et une amélioration dans le renforcement des capacités des PME situées aux alentours afin qu'elles puissent adapter leurs services aux demandes des clients et donc devenir plus compétitives.

Des forfaits touristiques spéciaux liés aux activités sportives de plein air seront créés, avec un catalogue européen de produit touristique Voies Vertes "en plein air" et un catalogue des services professionnels et des équipements en voies vertes pour être utilisées par les tour-opérateurs et les utilisateurs finaux. Des manifestations de masse auront lieu (par exemple, des marathons, des balades à vélo, des marches « nordiques », pour tous âges et toutes capacités, afin d’attirer de nouveaux clients.

Des activités conjointes de diffusion et de promotion seront mises en œuvre à l'échelle paneuropéenne à travers des ateliers et des conférences, la participation à des foires spécialisées, la création d'un prix européen de produits touristiques « voies vertes Outdoor », un concours européen de photos, un site internet, un blog ainsi que des voyages de presse et de sensibilisation. La compétitivité des entreprises impliquées dans le tourisme « voies vertes » sera améliorée et leur intégration dans des produits touristiques sera promu.

La collaboration public-privé sera aussi encouragée pour  faciliter la création d'un produit touristique « voies vertes ». La somme des initiatives proposées permettra des progrès substantiels dans la reconnaissance de la marque « voies vertes européennes » comme un produit adapté au tourisme de plein air.

NOUVELLES

Le projet "Greenways Outdoor" reçoit une évaluation très positive

La Commission européenne, lors de l'évaluation de la proposition, a souligné ses grandes qualités et a indiqué que l'idée de promouvoir les voies vertes et le tourisme rural à travers une grande variété d'activités est très convaincante. Les impacts attendus en ce qui concerne les PME et le développement du tourisme durable ont également reçu une mention spéciale dans l'évaluation.

Le projet sera mis en œuvre par 10 partenaires de 5 pays (l’Espagne, la Lettonie, le Portugal, l'Italie et la Belgique) : Association Européenne des Voies Vertes (coordinateur, portée paneuropéenne); Fundación de los Ferrocarriles Españoles (FFE), Fundación Vía Verde de la Sierra (Espagne); Vidzeme Tourism Association (Lettonie); Comunidade Intermunicipal Viseu Dão Lafões (Portugal); Gruppo di Azione Locale (GAL) Polesine Delta del Po (Italie); Tourismusagentur Ostbelgien (Belgique) et les PME Pangea Educación y Deporte en la Naturaleza SL, Diversport et Dxocio SL (Espagne). 

Avec un budget total proche de 320 000 € et une période de mise en œuvre de 18 mois, le projet "Greenways Outdoor" va commencer dans les prochaines semaines. Le réseau des voies vertes et, notamment, les membres de l'AEVV auront l'occasion de participer au projet (par exemple par l'inclusion du projet dans leurs catalogues et la participation à des ateliers et des salons spécialisés) et pourront bénéficier d'une excellente promotion et des résultats du projet dans son ensemble.
Nous vous tiendrons informés de l'avancement du projet et des opportunités de coopération.

Le nouveau projet va permettre de promouvoir les sports de plein air sur les voies vertes pour attirer des nouveaux clients.

Antonella Correra, de la  DG « Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME » (GROW) de la Commission européenne (à gauche), le représentant du Ministère espagnol de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, et Carmen Aycart, Secrétaire générale de l'AEVV (à droite) lors de l'atelier.

Les Voies Vertes promues lors du salon Fitur 

En janvier, l'AEVV a participé à un atelier sur le thème "Vélo et voies vertes" qui s’est tenu dans le cadre de la foire internationale du tourisme (Fitur) à Madrid.

Les orateurs ont démontré l'impact clair et positif du tourisme à vélo sur les économies locales et l’apport important des voies vertes pour le développement de ces économies.

Une intervention particulièrement remarquée fut celle d’Antonella Correra, de la  Direction générale « Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME » (en abrégé « GROW ») de la Commission européenne. Elle a décrit le soutien apporté par la Commission au tourisme actif et ses liens avec le vélotourisme et les voies vertes. Madame Correra a également évoqué les différentes lignes de financement dont ces projets peuvent bénéficier, des lignes de financement que l’on peut trouver dans le «Guide des fonds européens 2014-20 pour l'industrie du tourisme ».

Une grande partie de l’atelier a été consacrée aux initiatives paneuropéennes. La directrice de l'AEVV, Mercedes Muñoz, a souligné la grande importance des voies vertes pour le tourisme sportif, le tourisme de nature et le tourisme «senior ». Toutes ces formes de tourisme sont des créneaux importants avec un fort potentiel de croissance. Carmen Aycart, Directrice du programme des Voies vertes à la Fondation des Chemins de fer espagnols (FFE) et Secrétaire générale de l'AEVV, a présenté un rapport récent qui estime que l'impact économique du vélotourisme en Europe pourrait être de 4 milliards €. Jesús Freire de la Fédération européenne des Cyclistes (ECF) a présenté le projet EuroVelo qui vise à créer 70.000 kilomètres de véloroutes à travers 15 itinéraires européens; Il a évoqué en particulier les trois routes qui traversent l'Espagne. La création, la consolidation et la commercialisation de voies vertes comme produit touristique ont été décrites par Arantxa Hernandez de la FFE, coordonnatrice du projet "Greenways Product", cofinancé par l'UE, auquel l'AEVV a participé et qui s’est terminé récemment

Des exemples de projets nationaux ont également été présentés par le Ministère espagnol de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement et par quelques régions espagnoles parmi les plus engagées dans ce type de tourisme comme l'Andalousie, le Pays Basque et les îles Baléares. Des partenaires privés y ont également participé.

Cet intéressant atelier, qui a attiré environ 80 représentants des secteurs public et privé, était organisé par la FFE en collaboration avec Basquetour (Agence Basque Tourisme, membre de l’AEVV) et le Ministère andalou des Travaux publics et du Logement.
Pour voir les exposés, cliquez

L’AEVV, partenaire du projet « La Meuse à Vélo »

Le jeudi 29 janvier dernier, les 30 partenaires du projet « Meuse à Vélo – Maasfietsroute » ont signé l’accord de partenariat qui vise à promouvoir cet itinéraire cyclable transfrontalier de près de 1000 km entre la France, la Belgique et les Pays-Bas. Un budget de 69.000 € pour 2015 permettra de créer un portail internet, des brochures et des cartes mais aussi d’assurer un suivi de l’infrastructure et des services.  
 

L’itinéraire de la Meuse à Vélo est praticable dès maintenant sur quasiment toute sa longueur avec un taux de voies vertes allant de 30 à 75 % suivant les régions. L’objectif est d’en assurer la continuité dans un délai de trois ans et, pour cela, d’améliorer le passage sur quelques points où cela semble nécessaire et de placer une signalisation continue là où ce n’est pas encore le cas.

L’AEVV est associée au projet via Gilbert Perrin, cosignataire de l’accord de coopération en tant que président mais aussi membre du groupe de travail infrastructure en tant que conseiller technique de l’association belge Chemins du Rail.

À gauche, Gilbert Perrin signe l’accord de coopération de la « La Meuse à vélo » pour l’AEVV. À droite, tous les cosignataires. 

Sustrans fête le 20e anniversaire du National Cycle Network (Réseau cyclable national) 

L’association britannique Sustrans, membre de l'AEVV, a commencé sa vie à Bristol en 1977 comme petite organisation non lucrative avec la vision d’améliorer les conditions de circulation pour les piétons et les cyclistes en ville. Elle a créé l'une des premières voies vertes au Royaume-Uni, le long d'une ligne de chemin de fer désaffectée entre Bristol et Bath. Au début des années 1990, elle avait développé plusieurs itinéraires dans tout le pays ... mais sans connexions entre eux.


En 1995, Sustrans a obtenu son premier financement important - provenant de la Commission du Millénaire de la Loterie Nationale - pour développer les 8000 premiers kilomètres du National Cycle Network. Avec une contribution de la Loterie nationale de 43,5 millions de £, cette association sans but lucratif a suscité une vraie révolution visant à rendre accessible à tous la marche et le vélo. Cette belle vision d'un réseau pour les marcheurs et les cyclistes à travers le Royaume-Uni est vite devenue une réalité.

Vingt ans plus tard, le réseau a atteint une longueur de 22.500 km. Environ un tiers sont des voies vertes et autres chemins sans voitures. Chaque année, il s’étend de plus en plus au cœur des communautés locales. Plus de 55 % de la population du Royaume-Uni vit maintenant à moins d’un mile (1,6 km) de l’itinéraire le plus proche et les chiffres de fréquentation indiquent qu'il est vraiment lié à la vie des gens. En 2013, un record de 748 millions de déplacements actifs ont été effectués sur le réseau par 4,8 millions de personnes de tous âges et de toutes capacités.

Il y reste encore un long chemin à parcourir pour atteindre pleinement la vision de Sustrans : accroître substantiellement le nombre de personnes qui choisissent de se déplacer de façon favorable à leur santé et à l'environnement. Voilà pourquoi l’association mène une campagne insistante en faveur de l’engagement du gouvernement et de la continuité des investissements pour la création d'itinéraires pédestres et cyclistes sécurisés. En 2020, Sustrans souhaiterait que quatre sur cinq des déplacements de moins de 5 miles (8 km) soient effectués à pied, à vélo ou en transports en commun.

À cette fin, en plus de la coordination du développement du « Réseau », Sustrans à travaillé dans les écoles, les universités, les lieux de travail et les communautés locales à travers le Royaume-Uni pour apporter aux gens les compétences et l’information leur permettant d’acquérir la confiance nécessaire en vue d’utiliser de plus en plus la marche et le vélo. À titre d’exemple, Sustrans a travaillé jusqu'à  maintenant avec 260.000 foyers en leur fournissant des conseils personnalisés en matière de déplacements. En moyenne, on a pu observer une réduction de 11% de l'utilisation de la voiture, une augmentation de 15% pour la marche et de 39% pour le vélo.

Des voies vertes plus écologiques
En offrant des chemins sécurisés à un grand nombre de personnes qui se déplacent chaque jour d’un point A à un point B, les voies vertes du réseau cyclable économisent des tonnes de CO₂ (425.304 t. en 2013), Mais elles abritent aussi de nombreuses espèces de la flore et de la faune. Avec l'aide de volontaires, champions de la biodiversité et de la vie sauvage, Sustrans évalue cette biodiversité sur un certain nombre d’itinéraires afin de préserver et d’améliorer les habitats. Cela encourage alors plus d'espèces à utiliser ces corridors verts comme habitat.

Un été de fête
2015 va donc être l’occasion de célébrer les progrès considérable que le Réseau cyclable national a connus depuis des débuts modestes. Les marcheurs et les cyclistes pourront profiter d’un magnifique programme d'événements avec des promenades à pied et à vélo guidés par des bénévoles, un « challenge vélo », des fêtes sur les chemins et bien plus encore. Ils pourront aussi participer à un vote à propos de l’itinéraire préféré au Royaume-Uni. Venez nous rejoindre, vous serez les bienvenus !

En hommage à ce merveilleux réseau pour son  20e anniversaire, Sustrans a publié une guide qui vous informera et vous inspirera ;

Sustrans’ Traffic-Free Cycle Rides (balades à vélo par des chemins sans voitures) rassemble une sélection des plus beaux circuits pédestres et cyclistes à travers le Royaume-Uni pour vous aider à planifier une belle journée sur le National Cycle Network. Offrant un aperçu unique des paysages remarquables, de l'histoire, de la culture et de l'architecture du Royaume-Uni, les parcours vont des pistes en montagne à des promenades sur les côtes venteuses sans oublier d’élégants chemins dans le centre des villes. Richement illustré de cartes et de photos, ce guide indispensable propose également des informations locale utiles pour planifier votre voyage : accueil vélo, points de ravitaillement, centres de location de vélo, classement  de la route (de facile à difficile), suggestions pour l'extension de votre randonnée et plus encore.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui pour tirer le meilleur parti de vos déplacements à vélo à travers le Royaume-Uni. Prix ​​£ 15,99

Le Great Southern Trail devient plus accueillant pour le vélo
 

La section de 40 km de la voie verte du Great Southern Trail (GST), entre Rathkeale et Abbeyfeale en Irlande, devient plus accueillante pour le vélo grâce à un investissement du gouvernement irlandais de près de 100000 €. Ces fonds seront utilisés par l'administration locale, la ville de Limerick et le County Council pour fournir des supports à vélos, pour aménager des passages aujourd’hui fermés par des grilles pour le bétail et pour mettre en place une signalisation supplémentaire sur l'itinéraire. Cette signalisation intégrera la version irlandaise du logo EuroVelo. Le GST sera d’ailleurs la première voie verte en Irlande à l'utiliser


Une extension de 50 km du GST, le long de l'ancienne voie ferrée, attend encore son aménagement dans le comté de Kerry où des opposants ont réussi à retarder jusqu’ici la prolongation de la voie verte jusqu’aux villes de Listowel et de Tralee et vers le port atlantique de Fenit.

Toutefois, la société des chemins de fer irlandais, la CIE, a entamé le processus de transfert de la propriété de la ligne au bénéfice du Conseil du Comté de Kerry. Une première étape a été franchie à Tralee avec la conversion en voie verte d'une section de 2 km de l’ancienne ligne comprenant la construction d’un pont et d’un mur et un aménagement paysager. Pendant ce temps, les négociations continuent pour l’extension complète du GST.

Une nouvelle section de voie verte prend forme à Tralee. Elle comprend la construction d’un pont et d’un mur et un aménagement paysager. Les négociations pour l'extension complète de la GST continuent.

La Directrice générale de Turespaña, Marta Blanco, et le Directeur général de la FFE, Juan Pedro Pastor, lors de la signature de l'accord de coopération.

Convention Turespaña-FFE pour promouvoir les voies vertes à l'étranger (2015-2016)

En Janvier, Turespaña, l'Agence espagnole pour le tourisme, et la Fondation des Chemins de fer espagnols (FFE) ont signé un accord pour développer des activités conjointes de marketing touristique pour améliorer le positionnement et la commercialisation des "voies vertes" comme produit de tourisme à l'étranger en 2015-2016. Cette convention renouvelle un précédent accord de collaboration entre les deux organisations, entré en vigueur en 2013.
 

L'accord prévoit un cadre pour les initiatives de recherche de marché et l'échange d’information et de matériel promotionnel entre Turespaña et FFE. Les activités de marketing prévues dans l'accord comprennent la participation à des foires commerciales, l’organisation des échanges avec les agents de voyage et les tour-opérateurs, l'engagement des médias et la communication avec les consommateurs finaux. Ces activités sont d'une importance particulière pour la promotion et la commercialisation des produits touristiques « Voies Vertes ».

Les marchés prioritaires pour ces initiatives sont la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas, la Belgique, les pays nordiques, l’Italie, les États-Unis et le Canada.

Le développement de la Voie verte de la Plazaola progresse rapidement

4 km supplémentaires de l’ancienne voie ferrée ont été récemment récupérés au profit de la Voie Verte de la Plazaola (Espagne). Le parcours couvre maintenant 54 kilomètres (32 km en Navarre et 22 km dans la province de Gipuzkoa). Le travail a été réalisé par le Ministère espagnol de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, avec un budget d'environ 275 000 €. La promotion est assurée par le Consortium Touristique de la Plazaola, membre de l'AEVV.


Ce nouveau tronçon dans la région de Mugiro assure la connexion entre les tronçons existants du côté de Lekunberri et du côté d’Imotz et prolonge la voie verte vers Arakil et Irurtzun. Le prochain objectif dans le programme de récupération de la voie verte concerne les 20 km qui permettront d’arriver jusqu’à Pampelune. Le consortium Plazaola travaille déjà dans cette direction.

Depuis sa création en 1994, le Consortium touristique de la Plazaola a encouragé le rétablissement et la promotion de l'ancienne voie ferrée ainsi que la valorisation de cette belle région et de ses produits, créant ainsi une offre attrayante tant du point de vue de l’infrastructure que du tourisme basé sur la voie verte.
http://www.plazaola.org/es/node/1328 

Les cyclistes profitent de la nouvelle extension de la voie verte de la Plazaola.

Nantes accueille Velo-City 2015, 2-5 juin 2015

Nantes, au croisement des itinéraires Eurovelo 6 et 1 et classée 5e au palmarès mondial des villes les plus « velo-friendly » (cyclophiles), a été sélectionnée pour accueillir Velo-City eu égard à son investissement en matière de politique et d’infrastructures cyclables. C’est la première fois qu’une ville de moins d’un million d’habitants accueille le congrès Velo-City.

Nantes organise la prochaine édition de Velo-City avec, comme ligne éditoriale : "Le vélo comme créateur de futur", en répondant à quatre défis :
  • réaliser une édition européenne qui soit un modèle pour des métropoles régionales ;
  • s’appuyer sur les forces et les faiblesses de l’expérience nantaise et française en matière de vélo ;
  • assurer à l’évènement un rayonnement mondial ;
  • privilégier une édition fédératrice pour les générations futures.
Le Club des Villes et Territoires Cyclables et les Départements et Régions cyclables (DRC), tous deux membres de l’AEVV, co-organisent cette grande manifestation promue par la Fédération européenne des cyclistes (ECF) et soutenue par la Coordination interministérielle pour le développement de l'usage du vélo, elle aussi membre de l’AEVV.

L’AEVV, nommée ambassadrice de Velo-City Nantes 2015, sera représentée à cet événement-clef pour promouvoir les voies vertes comme les meilleures infrastructures pour le vélo, pour la mobilité quotidienne et le tourisme durable, pour les usagers de tous âges et de toutes capacités, tout au long de l'année.
Plus d'info: www.velo-city2015.com 

Rejoignez la RayonNANTES - À vélo de Nantes à Paris du 6 au 14 Juin 2015
 

À l'issue de Velo-City, la “RayonNANTES” vous propose du 6 au14 juin une randonnée à vélo qui suivra la Loire à Vélo de Nantes à Angers, la « Vélo Francette » dans la vallée de la Mayenne puis la « Véloscénie » de Domfront à Paris.

La RayonNANTES est organisée par la délégation régionale Ile-de-France de l’AF3V (Association Française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes). Sous l’égide de l’AF3V et d'autres partenaires, l’objectif est d’associer les deux grands évènements internationaux de l’année : Velo-City 2015 à Nantes en juin et la conférence COP 21 « Paris Climat 2015 " en décembre.

La RayonNANTES promet d’être un merveilleux festival du vélo, offrant l'occasion de célébrer le plaisir des deux roues, en particulier le 7 juin à Angers-Laval et le 14 Juin à Paris-Versailles. Pour Jean Pierre Jonchère, délégué régional Ile-de-France de l’AF3V, cette randonnée a le grand avantage d'être en grande partie sur les voies vertes : entre Nantes et Angers sur la Loire à Vélo, puis sur le chemin de halage de la Mayenne et enfin d'Alençon à Condé-sur-Huisne (70 km) sur une ancienne ligne de chemin de fer.
Plus d'info: www.af3v.org/-Les-RayonNantes 

L'ouverture du nouveau pont pour piétons et cyclistes à Carnikava en novembre dernier.

Un nouveau pont pour piétons et cyclistes dans la municipalité de Carnikava (Lettonie)

Le 18 novembre 2014 – Journée de la Restauration de l'Indépendance de la Lettonie - un nouveau pont pour piétons et cyclistes a été ouvert dans la municipalité de Carnikava, à 15 km seulement de la capitale, Riga. Avec ses 220 m de long et 4 m de large, la nouvelle structure franchit la rivière Gauja et est accessible uniquement aux cyclistes et aux marcheurs. Les pistes cyclables voisines s’étendent sur plus d’un kilomètre au-delà du pont. 


Le nouveau pont s’inscrit dans l’itinéraire EuroVelo 13 en Lettonie où cet itinéraire est entièrement praticable aujourd’hui. L'autorité locale a fini la reconstruction d’un barrage sur un côté de la rivière et les travaux débuteront bientôt pour le reconstruire de l'autre côté. Une fois terminés, le pont et les chemins des deux côtés de la rivière feront partie d’une voie verte de 7 km.

En mai, un atelier international sur le vélo a eu lieu à Riga et à Carnikava avec la participation d’éminents orateurs locaux et internationaux. Organisé par l'Association touristique de Vidzeme, la manifestation a permis aux participants de rouler à vélo dans la municipalité de Carnikava et sur le nouveau pont.

La Route verte, le grand réseau cyclable du Québec en péril

A propos du retrait de la Route verte du programme d’entretien du Ministère des Transports 
 

“L’Association européenne des Voies vertes tient à manifester son soutien le plus clair à toutes les initiatives qui visent à développer l’usage du vélo, tant pour la mobilité quotidienne que pour les loisirs et le tourisme. Sur ce dernier point, en dehors des effets bien connus de la pratique du vélo en matière de santé publique et d’environnement, toutes les études, nationales ou européennes (comme celle qui a été menée par le Parlement européen en 2012) montrent l’importance des retombées économiques du vélotourisme. Mais un réseau cyclable n’existe que s’il est entretenu : propreté, signalisation, qualité de la surface, etc.

L’expérience montre qu’il est très aléatoire de faire assumer l’entretien d’un réseau d’importance nationale par les collectivités locales dont les préoccupations et les moyens peuvent être extrêmement variables tandis qu’un réseau national qui met en jeu sa réputation et son attractivité pour le visiteur étranger se doit d’être surveillé et entretenu de manière globale. Sans vouloir s’immiscer dans les affaires d’un gouvernement quel qu’il soit, l’Association européenne des Voies vertes tient à signaler qu’elle partage totalement les inquiétudes de Vélo Québec en la matière”. 

Nouveau membre de l’AEVV   

Nous souhaitons réserver le meilleur accueil à notre nouveau membre

L’Association Européenne des Voies Vertes (AEVV), fondée en 1998, a pour principaux objectifs l’inventaire, la promotion et l’encouragement à la création des voies vertes.
Copyright © 2015 Association Européenne des Voies Vertes - European Greenways Association - Asociación Europea de Vías Verdes 
Se désinscrire de ce service | Modifier vos préférences d'abonnement actuelles  
Email Marketing Powered by Mailchimp