Copy
Newsletter spéciale Journée internationale des femmes 2015!
Ici et là-bas, la journée internationale des femmes dans la mégaphone d'AWSA-Be!
 
A l’occasion du 8 mars, nous avons lancé, « la semaine des Femmes d'AWSA-Be » pour mettre à l'honneur les femmes originaires du monde arabe, à travers une variété d'activités à Bruxelles.
Toute une semaine pour les droits des femmes, pour montrer qu’elles sont actives et valoriser leur rôle dans le dialogue interculturel et pour l’égalité et la justice. Nous avons notamment marqué le coup avec la Première de notre pièce de théâtre « Quand Fatima se fait appeler Sophie Â» !
 
Mais ce n’est pas que chez nous…Partout dans le monde, des femmes mais aussi des hommes bougent à l’occasion du 8 mars, en marchant ensemble, en se mettant dans la peau des femmes, en dénonçant les violences et les discriminations, en levant le poing, en écrivant, en criant, en chantant, en dansant et en dessinant pour faire entendre leurs voix …
Par cette spéciale newsletter, AWSA-Be souhaite faire l’écho de celles-ci…
Un écho porté jusqu’au niveau international, par notre participation à la 59e Session du Comité de l’ONU sur le statut des femmes.

Spécialement aussi avec cette newsletter, un mini quizz pour tester vos connaissances sur les féminismes arabes…
Sortons le mégaphone d’AWSA-Be et donnons encore plus de visibilité aux militant-e-s féministes, aux mouvements actifs ici et dans les pays du monde arabe !

L’équipe d’AWSA-Be
 
AWSA-Be en marche pour les droits des femmes!


« So-so-so-solidarité avec les femmes du monde entier ! Â». Sous le soleil et en musique, les membres d’AWSA-Be ont participé à la Marche Mondiale des femmes le 7 mars. Rendez-vous avec d’autres associations au Carrefour de l'Europe devant la gare de Bruxelles centrale, pour brandir des slogans, soulever fièrement la banderole d’AWSA-Be, chanter et marcher…bras dessus, bras dessous, en symbiose avec les 161 pays du monde entier qui ont participé à l’événement.  

La Marche mondiale des femmes est un mouvement international composé de groupes et d’organisations féministes dont les actions visent à éliminer les causes qui sont à l’origine de la pauvreté et de la violence envers les femmes. Elle a pour objectif de bâtir un monde meilleur basé sur des valeurs d’égalité, de liberté, de solidarité de justice et de paix.
Infos : www.marchemondiale.ch

Packages d'animations pour la Semaine des Femmes d'AWSA-Be!

Du 3 au 9 mars, tous les jours, AWSA-Be vous proposait une animation ou un atelier/débat. Petit retour sur quelques moments forts. « C’est bizarre qu’il y ait tant de femmes arabes sur ces photos, alors que dans les médias, on ne les voit pas… Â». Voici une des réflexions entendues lors de notre animation « Femmes et révolutions du monde arabe », au centre bureautique du Siréas (insertion socioprofessionnelle).

 
 Il y avait vingtaines de participants hommes et femmes d’origines diverses. Chacun a choisi une photographie sur laquelle échanger, avec une préférence générale pour les photos où la souffrance, la colère, l'espoir et la solidarité se faisaient le plus ressentir. Ensuite, le débat a dévié sur la démocratie dans les pays arabes, africains ou latinos.
La question qui se posait était : « Pourquoi la démocratie dans le monde arabe ou ailleurs devait être le miroir de la démocratie occidentale? À partir du moment où les grands principes sont respectés, pourquoi être à l'identique de l'Europe alors que les réalités du terrain ne sont pas les mêmes, faut-il importer un modèle ? ».
 
« Quand j'écris, j'écris toujours comme si j'allais mourir demain… Â» A l’occasion de la semaine des femmes, nous avons également proposé un atelier découverte/lecture sur Assia Djebar et sur son premier roman « La soif Â» publié en 1957. L’occasion de promouvoir notre bibliothèque mais surtout de rendre hommage à cette grande écrivaine algérienne, qui a nous a quittés récemment. Elle, qui s’est tournée vers la littérature, le cinéma et le théâtre pour porter la voix des femmes...
 
« Ah ! Oui les couples bizarres ! Â». A-t-on entendu au sujet des couples homosexuels lors du dernier atelier de notre cycle « mariage et migration Â» avec le public de Sima asbl, avant de lancer le débat sur la liberté de choix et d’orientation sexuelle.
Nos animations s’articulent autour de quatre axes : mariage, entre tradition et modernité, mariage, mixité et libre choix, Migration et accès au séjour et Mariage et bien-être. Auprès de ce public mixte, nous avons pu susciter la réflexion sur ces différentes questions en mettant en avant des conseils et des analyses pour plus de bien-être et une meilleure gestion du couple, de la famille et de soi-même.
Plus d’infos aussi : awsabe@gmail.com

Quand Fatima/Sophie fait fureur au Théâtre 140!

AWSA-Be s'est lancée dans le théâtre avec la production de "Quand Fatima se fait appeler Sophie" écrite par Ali Bader, écrivain et journaliste irakien qui travaille avec notre association depuis plus d'un an.
Traduite par Charlotte Cornet, mise en scène par Laurence Katina et interprétée par Séverine De Witte, sous la scénographie de Noémie De Breeus.
C'est une pièce féministe qui n'est pas passée inaperçue.
Une Première qui a laissé place aux débats et aux émotions.


En effet, grand succès au Théâtre 140 ! Plus de 280 personnes présentes et issues de différents horizons, dont des femmes de groupes associatifs et qui n’étaient jamais allées au théâtre. Nous avons récolté plusieurs réactions via le livre d’or mais aussi après la représentation. Nous sommes ravies que la pièce ait créé le débat et suscité la réflexion avec des avis divergents.

Il s'agit d'un monodrame sur l'immigration et l'émancipation. C'est la véritable histoire de Fatima, une femme originaire du monde arabe et d'une famille très religieuse avec des contextes de violence : son père et son mari ont commis un attentat suicide. Ali Bader a rencontré cette femme. Elle est arrivée avec le Niqab en Belgique, elle l'a enlevé, a appris le français, a acheté un appartement et a changé de nom. Elle se fait désormais appeler Sophie. Le point de vue d'une femme raconté par un homme pour aborder différentes thématiques: la relation mère-fille dans un contexte traditionnel et radical, la recherche identitaire, l'appartenance à une communauté, la séparation avec le pays d'origine, la violence au sein du couple, la sexualité et le libre choix du partenaire... des sujets sur lesquels AWSA-Be travaille déjà depuis longtemps.

http://www.theatre140.be/index.php?mact=Agenda,cntnt01,DetailEvent,0&cntnt01id_event=181&cntnt01returnid=90 

Pour plus d’infos sur notre pièce : awsabe@gmail.com


"La journée internationale des femmes dans le regard des hommes, au café.."

« La journée mondiale des femmes a toujours un sens car beaucoup de droits ne sont pas encore acquis par les femmes. » Voilà ce que nous a dit un client de « La Perle du Rif Â», rencontré le 7 mars, dans le cadre de notre action « Femmes au café ». L’équipe d’AWSA-Be, accompagnée de quelques femmes et hommes curieux-ses de notre action, est entrée dans le salon de thé à 16h le samedi 7 mars. Nous avons reçu un accueil chaleureux de la part du propriétaire et des serveurs. Nous avons été rejoindre certains hommes à leur table, sirotant un bon thé à la menthe, en leur demandant s’ils voulaient bien nous accorder quelques minutes de leur temps. 
 
Nous leur avons expliqué notre présence dans ce café et leur avons demandé de nous rejoindre à notre table pour discuter ensemble. Deux jeunes adolescents et quelques hommes étaient ravis de l’invitation et se sont joints à nous. Nous avons eu des échanges enrichissants sur le sujet des droits des femmes en Belgique et dans les pays du monde arabe. Les jeunes se montraient un peu timides au départ, mais ensuite l’un a pris la parole en disant que les femmes en Belgique, et en Occident, sont bien mieux loties en termes de droits que les femmes des pays arabes. Très vite, une médecin réagit à son propos en disant que les femmes en Belgique ne sont pas épargnées aussi des discriminations, des violences, des images sexistes qui font obstacle à leur émancipation et l’égalité des sexes. Elle explique à ce jeune qu’elle reçoit de nombreuses femmes en consultation qui sont victimes de violences conjugales, violences qui sont prédominantes avant tout dans la sphère privée.

Une autre dame a poursuit l’échange en mentionnant l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes, combat que doit encore continuer à mener les femmes en Europe et ailleurs. Certain-e-s par groupe ont continué à discuter et d’autres ont juste voulu terminer leur verre de thé ou café tranquillement. D’autres continuaient à échanger en aparté. Nous pouvions dire qu’il s’agissait de quelques heures où la mixité de genre, de cultures, de professions, de points de vue était bel et bien présente, dans une ambiance sereine et respectueuse.

Envie de participer à notre prochaine rencontre "Femmes au café"? : awsabe@gmail.com

La voix d'AWSA-Be portée à l'ONU!

Dans le cadre d’un partenariat avec European Network of Migrant Women, AWSA-Be a pu participer comme expert au panel sur les questions des Droits humains et femmes migrantes lors du Comité de l’ONU sur le statut des femmes à New-York City le 11 mars 2015.  

N’ayant les moyens d’aller sur place, AWSA-Be a envoyé ses recommandations et une analyse de la situation des femmes migrantes en termes d’éducation, de violences et de participation active ainsi qu’un discours vidéo de 10 min qui a été projeté devant toute l’assemblée à New-York City.
Un événement très important pour AWSA-Be, une belle visibilité au niveau international. Nous avons reçu des retours très positifs avec de nouvelles demandes de diffusion de notre vidéo comme discours fort et comme source d’inspiration. Vous pouvez consulter la vidéo sur notre page Facebook.
Elle sera également consultable sur le site www.migrantwomennetwork.org


Panorama d'actions menées dans le monde arabe pour le 8 mars!
 
Du Mashreq au Maghreb et ailleurs dans le monde arabo-musulman,  la journée du 8 mars 2015 fut marquée par des actions symboliques menées par des femmes et des hommes pour protester, de façon plus audible et visible, contre toutes les formes de discrimination, d’exclusion et de violence à l’encontre des femmes et pour l’égalité et la justice. Petit bilan d’AWSA-Be… 
 

L’initiative novatrice du mouvement « The Uprising of Women in the Arab World/ Soulèvement des femmes du monde arabe Â» fut une action collective alliant 8 villes du monde arabe, soutenues par de nombreuses associations de femmes de la région. De Beyrouth à Tanger en passant par le Caire, Sana’a, Tunis, Benghazi, Ramallah et Amman, les femmes se sont réapproprié  l’espace public  en redécorant  les façades de plusieurs lieux symboliques avec des posters  géants de femmes brandissant leurs messages de soutien  aux femmes du monde arabe, qui sont  aussi un manifesto de contestation contre toute forme d’injustice et de violences dont les femmes sont victimes dans la région.
 
En Égypte, de nombreuses femmes sont redescendues dans les rues pour manifester contre les abus de pouvoir sexistes et réactionnaires; elles ont dénoncé la violence faite aux femmes et réclamer une halte à la discrimination qui bafouent leurs droits civiques et menacent leur sécurité physique au quotidien, tant dans les lieux publics que domestiques.
 
En Tunisie, des femmes féministes se sont mobilisées ce 8 mars pour exiger la mise en place d’une feuille de route pour concrétiser leurs droits, suite au vote de la Constitution il y a un peu plus d’un an et qu’il faut maintenant transformer en réalité. Pour les Tunisiennes, cette journée  doit servir à rappeler les luttes pour l’égalité des droits, nécessaire et préalable pour bâtir une société juste et démocratique. Par ailleurs, le Forum international du Gender Concerns, tenu à Tunis et largement diffusé, a réuni une plateforme d’activistes, politiques, diplomates et organisations civiques, pour commémorer et soutenir les droits et la sécurité des femmes en Libye (et en Égypte aussi) où plusieurs figures emblématiques de la lutte des femmes ont été assassinées.
 
Au Maroc, pour dénoncer les représailles véhémentes et récurrentes de groupes réactionnaires contre les associations féminines et féministes, une grande marche sous le thème « Main dans la main, défendons l’égalité et la démocratie », organisée à Rabat par les femmes de la Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF) et la Coalition pour l'Égalité et la Démocratie. Cette mobilisation de plusieurs organisations civiques, culturelles, politiques, syndicales venant de régions différentes du Maroc visait à confirmer « l’union féministe, civile et politique ainsi que la force et la capacité des femmes à exprimer leurs positions et leurs exigences en faveur du processus d’égalité et de démocratie Â» (http://flddf.org/portail/8-mars-notre-marche-continue/)
 
Sans doute, l’événement le plus percutant restera dans l’esprit de certain-es: l’action hautement symbolique et courageuse d’un groupe d’hommes activistes afghans vêtus de Burqas qui ont défilé dans les rues de Kaboul.

Pour Amnesty  International, pour qui le 8 mars est toujours l’occasion de faire un bilan de la situation des femmes dans le monde, et en particulier dans le monde arabe, la situation se résumait ainsi : « Force est de constater qu’un énorme travail reste encore à accomplir en faveur du droit des femmes Â».
 
Donc femmes et hommes de bonne volonté…à nos kalam, plumes, stylos, claviers, mettons-nous au travail !
 

QUIZZ: connaissez-vous les féminismes du monde arabe?

A l’occasion de la journée internationale des femmes, AWSABe vous propose un mini quizz pour tester vos connaissances sur les féminismes arabes. a partager sans modérationa vec vos amis et vos publics... Intéressé-e par ces questions? N'hésitez pas à en parler avec notre équipe et à découvrir les ouvrages de notre bibliothèque à ce sujet...
 
 

1. Quelle reforme porte le nom de la Mudawana ?
  1. La réforme du code la famille en Tunisie en 1956
  2. La réforme du code la famille en Algérie en 1996
  3. La réforme du code la famille au Liban en 1996
  4. La réforme du code la famille au Maroc en 2004
  5. La réforme du code de la famille en Arabie Saoudite en 2016
 2. Quelle écrivaine féministe arabe a écrit J'ai tué Shéhérazade?
  1. La sociologue marocaine Fatima Mernissi
  2. La psychiatre égyptienne Nawal Saadawi
  3. L’académicienne  algérienne Assia Djebar
  4. La journaliste irakienne Inaam Kachachi
  5. la rédactrice libanaise en chef de Jasad, Joumana Haddad
3. Qui a fondé le premier congrès  féministe arabe ?
  1. L’égyptienne Houda Shaarawi
  2. La palestinienne Oum Khalil
  3. La tunisienne Habiba Menchari
  4. La libanaise May Ziadeh
  5. L’algérienne Fadéla M’rabet
4. Quel pays arabe a ratifié en 1926, le premier le droit de vote aux femmes ?
  1. Bahreïn
  2. Liban
  3. Tunisie
  4. Égypte
  5. Libye
 5. Quelle auteure a écrit dans ses mémoires «  Vous êtes dans un harem quand le monde n'a pas besoin de vous. Â» ?
  1. Heli Beji
  2. Nawal El Saadawi
  3. Evelyne Accad
  4. Fatima Mernissi
  5. Assia Djebar
6. Par quel mouvement fut lancé le premier appel au Soulèvement des femmes du monde arabe lors des révolutions ?
  1. “Ne Me Libère Pas, Je M'en Charge â€œ en 2013
  2. “ Ni Putes, Ni Soumises“ en 2002
  3. “The Uprising Of Women In The Arab World“ en 2012
  4. “La Révolution De Velours“ en 2003
  5. “Arab Women Solidarity Association“ en 1986
7. Quelle association de femmes arabes fut créée dans le monde arabe puis Belgique en 2006 dont  d’AWSA-Be est affiliée ?
  1. L’union Des Femmes Égyptiennes 
  2. La Fédération De La Ligue Démocratique Des Droits Des Femmes
  3. Association Des Femmes Musulmanes D’Algérie 
  4. Arab Women Solidarity Association lancé en Égypte
  5. Le Soulèvement Des Femmes Du Monde Arabe
8. Question ouverte! Quelle femme contemporaine pourrait être l’emblème de la nouvelle génération de féministes arabes selon vous ?
  1. Wafaa Charaf, jeune militante marocaine des droits des ouvrières
  2. Tawakkol Karman, fondatrice en 2005 du groupe Femmes journalistes sans chaînes et prix Nobel de la paix 2011
  3. Nadia Khiari, la caricaturiste tunisienne qui a créé "Willis", le chat qui n'a pas sa langue dans poche
  4. Faïza Zouaoui Skandrani, Présidente de l’Association Tunisienne Égalité et Parité
  5. Aliaa Magda Elmahdy, blogueuse égyptienne, qui a publié l'image de son corps nu sur son blog


 
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website
Website
Google Plus
Google Plus

Événements


Représentation de notre pièce de théâtre
le 19 mars à 14h pour les associations - Gratuit
de la Boutique Culturelle, partenaire d'AWSA-Be

16 Rue Van Lint, 1070 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com


Participation d'AWSA-Be,
plateforme contre violences faites aux femmes

le 20 mars de 10h à 12h
Amazone
10, rue du Méridien 1210 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com


Participation d'AWSA-Be
"Egalité, mixité et associations" de la FWB

le 24 mars à 13h
FWB
44, Boulevard Leopold II, 1080  Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com


Lancement du Club littéraire d'AWSA-Be
le 23 avril de 18h à 20h
la Boutique Culturelle
16 Rue Van Lint, 1070 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com


Mais aussi les répétitions de notre chorale
et nos cours d'arabe pour adultes et enfants,
chaque semaine...

 

AWSA-Be en images...








Notre pièce au Théâtre 140
Photos de Sattar Namaa





Programme de la Semaine des Femmes




Participation d'AWSA-Be
à la Marche Mondiale des Femmes






Femmes au café
Photos de Fred Debrock



Intéressé-e par les sorties culturels
en lien avec le monde arabe?
Devenez membre de l'AWSA Club!




Atelier d'AWSA-Be
avec Sima asbl



Participation d'AWSA-Be
 "Human Rights and Migrant Women", NYC



Hommage d'AWSA-Be
à Assia Djebar

------------------------------

Hommes afghans défilent en burqa
pour les droits des femmes
Photo: www.nouvelobs.com




Action collective du mouvement
"The uprising of women in the Arab world"
dans 8 villes, ici à Tunis
Photo: www.fidh.org
Copyright © 2015 AWSA-Be, All rights reserved.
unsubscribe from this list   update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp