Copy
Newsletter novembre - décembre 2014
Une fin d'année marquée par la solidarité et le féminisme!
 
Notre nouveau calendrier 2015, déjà disponible, annonce bien la couleur: cette fin d'année sera marquée par la solidarité envers les femmes du monde arabe et le féminisme!
Avec une militante ou une association à découvrir au fil des mois, c'est le cadeau engagé idéal en cette période de fêtes...
 
Pour AWSA-Be, les fêtes sont justement une belle occasion de mettre les droits des femmes et l'égalité à l'honneur..C'est au programme lors des prochains concerts de Zamâan AWSA, notamment à Braine-l'Alleud le 28 novembre dans le cadre d'une soirée de solidarité pour les femmes du Proche-Orient et lors du spectacle Intersong, qui vous fera voyager aux sons des chorales du monde. Place aussi à notre premier spectacle chanté inspiré du conte "Le chant d'Alyssa" écrit par nos choristes avec le conteur Christian Chibambo.
 
Toujours sous un ton convivial et positif, nous participerons également à plusieurs événements tels que la journée "1001 diversités de l'Histoire, 1001 histoires de la diversité" organisée au Botanique par Sima asbl et à la journée "Féministe toi-même!" organisée par Point Culture et le Centre Librex. Nous diffuserons notamment notre exposition "Femmes du monde arabe et révolutions", accompagnée de jeux et d'animations pour les grands et les petits. Vous pourrez aussi visiter notre exposition à la Maison de Quartier Helmet du 18 au 21 novembre.

A l'approche de la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes le 25 novembre et de la journée mondiale de lutte contre le vih/sida le 1er décembre, AWSA-Be renforce aussi ses actions de sensibilisation aux questions de santé sexuelle et affective. Dans ce cadre, nous vous invitons à nos ateliers ainsi qu'à découvrir nos outils et nos rapports. Vous pouvez aussi nous contacter pour toute nouvelle formation spécifique en 2015.

La bibliothèque Wallada  met à votre disposition des ouvrages en lien avec les questions des femmes du monde arabe en plusieurs langues. Vous pouvez consulter notre catalogue en ligne et emprunter un roman  - ou deux romans ou plus! - à lire bien au chaud  lors des soirées automnales/hivernales. A l'honneur, cette fois-ci, la voix féministe d'Inaam  Kachachi...

Enfin, nos ateliers ont la cote en cette fin d'année! Outre la semaine d'animations sur le genre et la sexualité dans le cadre du Plan Sida Anderlecht, nous lançons également un nouveau cycle de 4 ateliers "mariage, migration et bien-être". Soutenu par la Fondation Roi Baudouin, ce projet vise à réfléchir ensemble aux questions en lien avec le mariage pour plus de bien-être avec le couple, la famille et soi-même. Nous débuterons notre cycle avec la Maison de la Femme de Molenbeek qui nous accueillera en novembre et décembre dans ses beaux locaux. En 2015, nous prévoyons de poursuivre ces cycles avec d'autres associations partenaires ainsi que la réalisation d'un outil pédagogique, pour que, vous aussi, vous animiez vos publics sur ces questions.  

Une fin d'année chargée donc, comme vous pourrez le lire, et qui ne manquera pas, nous l'espérons, de venir compléter votre agenda.
Nous sommes ravies de pouvoir présenter dans cette newsletter (déjà la dernière en 2014!) les fruits de la générosité et de l'engagement de tous et toutes. Tous ces projets n’auraient pu être réalisés sans la mobilisation et le soutien des membres d'AWSA-Be, bénévoles et stagiaires. Nous tenons au nom d'AWSA-Be à les remercier à nouveau.
Merci vous aussi, lecteur/lectrice de votre attention en 2014 et au plaisir de vous retrouver à nos prochaines activités!

L'équipe d'AWSA-Be
 
 
Soutenez nos actions et découvrez notre nouveau calendrier 2015!

Cette année pour notre nouveau calendrier, nous avons choisi de mettre en lumière différentes personnes et associations qui militent pour le respect des droits des femmes dans différents pays du monde arabe.
Parmi ces héros et héroïnes  du quotidien, ASFAD, l’Association de Solidarité avec les Femmes Algériennes Démocrates, est un exemple de collaboration et de soutien entre femmes migrantes ou issues de l’immigration.  

Voulant échapper à des conditions de vie parfois insoutenables, plusieurs femmes algériennes sont arrivées en France et se sont regroupées afin d’offrir un lieu d’accueil et de réconfort à toutes celles qui en ressentent le besoin. Parmi ses diverses actions, ASFAD est centrée sur l’écoute et l’accompagnement tant au niveau personnel que juridique ou administratif. En conseillant et orientant des victimes de discriminations, violences, répudiations ou encore de mariages arrangés, ASFAD permet à de nombreuses femmes de retrouver des repères et de s’adapter plus facilement au sein de leur terre d’accueil.

Créée en 1995, ASFAD mène ses actions depuis près de 20 ans déjà ! Ils offrent un espace unique de réflexion et de débat sur le statut des femmes originaires du monde arabe, tant en Europe que dans leur pays d’origine. L’organisation collabore bien-sûr avec de nombreuses associations basées en Algérie afin de rester connectée aux différentes réalités du monde arabe.. ASFAD intervient aussi auprès des jeunes et des professionnels pour former et informer au mieux les citoyens d’aujourd’hui et de demain.

AWSA-Be tient à sensibiliser le plus grand nombre sur ce genre d’initiatives féministes et positives qui prennent place aux quatre coins du monde et à donner une visibilité à ces acteurs de terrain. Du Maroc à la Palestine, en passant par la Libye, le Liban, le Bahreïn ou l’Arabie Saoudite, AWSA-Be vous invite à découvrir cet engagement trop souvent méconnu. Dans notre nouveau calendrier 2015, vous découvrirez au fil des mois, des hommes et des femmes qui luttent au quotidien pour l'égalité et la justice. Vous pourrez ainsi nous aider à faire connaitre autour de vous ces personnalités inspirantes.

Pour le prix de 15€ -12€ pour les membres - ce calendrier vous suivra au fil des saisons. Pensez dès à présent à vos cadeaux de fin d'année et profitez de notre réduction : à partir de 4 exemplaires achetés, vous ne payez que 12€ par calendrier - 10€ pour les membres.

C’est aussi grâce à votre soutien qu’AWSA-Be peut continuer à promouvoir les droits des femmes originaires du monde arabe et à sensibiliser le plus grand nombre sur ces questions essentielles.
Infos : www.awsa.be

AWSA-Be, une journée à Point Culture: "Féministe, toi-même!"

Samedi 29 novembre, AWSA-Be participe à la journée « Féministe toi-même ! » organisée par Point Culture et le Centre Librex. Cette journée sera l’occasion de découvrir les multiples facettes du féminisme d’aujourd’hui à travers une dizaine d’associations féministes de terrain dont AWSA-Be fait partie.
 
Vous aurez la possibilité de rencontrer et d’échanger avec des femmes et des hommes féministes Å“uvrant sur le terrain depuis des années pour promouvoir les droits des femmes. Bien plus, vous pourrez participer à l’ensemble des ateliers prévus par les associations, qu’ils soient centrés sur la réflexion, le jeu, l’échange, etc. 
 
Pour cette journée, AWSA-Be a la joie de vous faire (re)découvrir son exposition photos « Femmes du monde arabe et révolutions Â» qui reprend une vingtaine de photos représentant l’implication active des femmes dans les révoltes arabes que ce soit en Tunisie, en Libye, en Égypte, en Palestine et ailleurs. Cette exposition photos datant de juin 2013 a pour objectif d’encourager les photographes à montrer le rôle actif des femmes du monde arabe au sein des révolutions en cassant les stéréotypes véhiculés à leur sujet et d'éviter qu'elles ne tombent dans l'oubli. Dans ces  images, les femmes du monde arabe sont actrices de leur vie et participent à la construction de la société.
 
Nous vous invitons à venir participer à l’animation que nous organiserons ce jour-même à 14h pour tester vos connaissances sur ce sujet. Nous vous y inviterons à jouer à un petit quizz et à un jeu photo-langage destinés autant aux adultes qu’aux enfants. Vous ressortirez de cette journée avec beaucoup de réflexions et de connaissances au sujet de la diversité du féminisme ici ou là-bas.
Plus d'infos sur le programme de la journée et de la soirée: bruxelles.pointculture.be

Nous vous donnons donc rendez-vous au  Point Culture le samedi 29 novembre 2014.
Adresse : Rue Royale, 145 à 1000 Bruxelles
Entrée libre. Inscription: bxlcentre@pointculture.be ou 02.737.19.60

"Le chant d'Alyssa", un conte magique chanté par Zamâan AWSA

« Cette histoire a voyagé, elle est passée par moi, maintenant par toi. Â»
Le chant d’Alyssa est un conte créé par Christian Chibambo, conteur formé à cet art ancestral à la Maison du conte de Bruxelles. Le chant d’Alyssa nous raconte l’histoire d’une jeune femme dotée d’une beauté et d’une voix aux pouvoirs insoupçonnés. Sur son chemin, Alyssa rencontrera des personnages hauts en couleur : le voleur, le peintre ou encore l’herboriste qui vous émouvront et vous feront rire.
 

A partir de cette histoire magique, AWSA-Be a élaboré un outil pédagogique, interactif et ludique qui vise à initier le public à la pratique des contes et des légendes ainsi qu’à valoriser des auteurs et interprètes du monde arabe. A travers les animations et les discussions, ce support veut susciter la réflexion sur l’interculturalité et la participation citoyenne par la poésie et le chant. Contactez-nous si vous désirez avoir plus d’informations afin d’utiliser cet outil unique.

« Tu sais... Qu’il y ait quelqu’un près de toi ou que tu sois seule ne doit rien changer pour toi. L’important c’est l’amour que tu as pour toi-même, il n’y a rien de plus précieux et d’inépuisable. Â» Cet extrait du conte nous transmet ce message universel que veut également diffuser AWSA-Be et sa chorale ; le respect des autres commence par le respect de soi-même.

Voulant promouvoir le rôle de la musique comme moyen d’émancipation et comme source de bien-être, notre chorale Zamâan AWSA vous convie à son spectacle qui contera cette belle histoire avec des chants du monde arabe: le mardi 16 décembre à 20h au Centre Nekkersdal, 107 Boulevard Emile Bockstael, 1020 Bruxelles.

En solidarité avec les femmes palestiniennes, Zamâan AWSA chantera également le 28 novembre à Braine-L’Alleud (Salle Germinal, 11 place du Môle) dans le cadre de le Soirée "Femmes du Proche-Orient".
Nous vous attendons nombreux à ces rendez-vous qui s’annoncent  riches en partage et en musique arabe !
 
Pour plus d’infos : awsabe@gmail.com


L'intégration des femmes migrantes sur le marché du travail, AWSA-Be dit non au gaspillage humain !

AWSA-Be est intervenue sur la thématique de "L’intégration des femmes migrantes sur le marché du travail" dans le cadre d'une audition organisée par le Groupe d’études permanent sur l’immigration et l’intégration (IMI) du Comité économique et social européen. Il s'agissait de porter la voix de ces femmes et de partager leurs témoignages auprès des autorités compétentes pour les valoriser et mettre en évidence les réalités de terrain.

AWSA-Be dénonce les déqualifications tant dues à la  non reconnaissance des diplômes obtenus dans le pays d'origine qu'aux nouvelles qualifications et au manque de valorisation des talents de ces femmes. Nous avons rappelé, entre autres, les souffrances véhiculées par la non-reconnaissance des diplômes, ainsi que la surqualification de ces femmes par rapport aux postes qu'elles obtiennent. Des cercles vicieux dans lesquels elles se retrouvent prises, par exemple, entre le travail au noir et le travail domestique. Sans parler aussi des difficultés rencontrées par les personnes de 2e ou 3e génération ou encore des femmes qui veulent retourner sur le marché du travail après plusieurs années d'interruption, par exemple suite à la prise en charge des enfants.

Nous avons mis en avant l'importance de créer des espaces spécifiques pour orienter, outiller ces femmes et d'abord les écouter. Les services d'aide à l'emploi ne peuvent fournir en suffisance un  coaching personnalisé et adapté selon les différents profils, par exemple une femme migrante sans diplôme par rapport à une autre diplômée et qui a de bonnes connaissances de la langue. Pis, même au sein de ces services, certains propos peuvent être décourageants, comme de déclarer à une femme qui a un master en ressources humaines que son diplôme ne vaut rien ici et que "c'est comme si elle sortait de l'école primaire", ou encore de proposer systématiquement des tests de dactylographie et de langue.

AWSA-Be a ainsi épinglé plusieurs obstacles qui touchent les femmes migrantes sur le marché du travail: les démarches administratives souvent lourdes et coûteuses pour les équivalences des diplômes par exemple, la mobilité dans la ville et l'appropriation de l'espace public, les contraintes familiales et celles du conjoint, les discriminations, la langue...

La langue reste, il est vrai, un des freins majeurs. AWSA-Be met l'accent sur la mixité de genre et socioculturelle. AWSA-Be souligne le beau travail des structures d'alphabétisation et d'apprentissage de la langue du pays d'accueil, ainsi que celles qui proposent des cursus spécifiques, tel que proposé par l'asbl Bruxelles Vivre Ensemble. Leur objectif est l'identification et la professionnalisation des savoir-faire des femmes immigrées, non ou peu reconnus jusqu'à présent, dans le but de favoriser leur insertion sur le marché de l'emploi. Les formations des médiateurs interculturels est aussi à considérer, ceux-ci ayant bien plus qu'un rôle de traduction.

Étaient présents pour l'occasion également: Eva Schulz et Valeria Setti (Responsables politiques de l'Unité sur l’immigration et l’intégration, Commission européenne), Thomas Huddleston (Directeur du Programme d’immigration, migration et intégration), Claire Courteille (Directrice de l'Organisation internationale du travail), Lara Natale (Coordinatrice du Réseau européen des femmes migrantes), Guillaume Cravero (Conseiller, Département des affaires sociales, BUSINESSEUROPE). Entourées de ces experts, nous avons parlé des politiques actuelles en matière d’intégration des femmes migrantes sur le marché du travail et formulé certaines recommandations aux autorités, tant au niveau fédéral qu'européen. Parmi celles-ci : renforcer les systèmes de tuteurage et mettre en avant les nouvelles compétences, appuyer et financer la société civile qui accompagne les femmes migrantes dans la recherche d'emploi, encourager plus de collaborations entre les services publics et privés, simplifier et réduire les procédures bureaucratiques et garantir plus de suivi dans le processus de reconnaissance des qualifications, améliorer la mobilité des femmes migrantes et leur participation active dans la société et leur présence dans l'espace public, informer et sensibiliser sur la situation des primo-arrivantes, sur leurs droits et sur les lois qui les protègent ainsi qu'encourager la pratique des mentors et du coaching personnalisé. Certaines recommandations s'adressent également aux employeurs et aux organisations d'employeurs, telles que promouvoir la diversité et sanctionner en cas de discrimination à l'embauche et de non-respect de quotas.

AWSA-Be insiste aussi sur les droits propres et la non-dépendance vis à vis du conjoint, du couple, des enfants. Nous souhaitons mettre en avant les témoignages de femmes migrantes, leurs parcours, leurs talents et leur place sur le marché du travail, une approche positive et militante pour lutter contre le gaspillage humain et les discriminations, pour plus d'égalité et de solidarité...
 

Inaam Kachachi, la voix haute du féminisme en Irak!

Inaam Kachachi est écrivaine, journaliste et correspondante de presse pour les journaux arabes Asharq Al-Awsat et Kol Al-Usra. Elle est née à Bagdad en 1952 et vit à Paris depuis 1979. Elle est célèbre pour son livre  « Paroles d'Irakiennes Â» : un drame irakien écrit par des femmes et pour son anthologie de la littérature et poésie féminines irakiennes. Pendant l’été 2003, elle a visité son pays natal, cette visite lui a inspiré son roman « Al hafideh Al amairkieh Â», traduit en français « Si je t’oublie Bagdad Â», et publié par Liana Lavie  en 2010.
 
L’histoire de Zina
Les événements du roman d’Inaam Kachachi « Si Je t’oublie Bagdad Â» se déroulent entre 2003 et 2008. Le protagoniste Zeina se retrouve en Irak (à Tikrit puis à Bagdad dans la zone verte) comme interprète pour l'armée américaine. Son père, journaliste et présentateur de télévision arrêté et torturé par la police secrète de Saddam Hussein, s'est réfugié aux États-Unis avec toute sa famille. Arrivée toute jeune, Zeina se sent autant Américaine qu'Irakienne de confession chrétienne chaldéenne. Elle accepte de s'engager dans l'armée à la fois pour le salaire mirobolant et par reconnaissance vis-à-vis de son pays d'adoption. Mais le retour au pays d'origine se révèle aussi amer que décevant. Sa grand-mère la reçoit très mal et lui fait bien sentir qu'elle est devenue une collabo. Les autochtones se montrent plus qu'hostiles et ses propres convictions s'effritent face à la réalité d'une guerre particulièrement sale (attentats suicides, enlèvements, égorgements, interrogatoires brutaux et humiliants).

Présenté sous la forme d'un témoignage très crédible, ce roman nous présente le portrait d'une jeune femme immigrée tiraillée entre ses deux « niches » : le pays natal qui la rejette et le pays d'adoption dont elle ne comprend pas bien les motivations. L'atmosphère de l'Irak en guerre est très bien rendue avec sa chaleur de fournaise, ses menaces permanentes et à travers les drames d'une guerre sale et sans grand panache.
Au départ, Zeina est convaincue de prêter main forte à une juste cause : déboulonner le tyran responsable du malheur de sa famille. A la fin, elle n'est plus sûre de rien et se demande même si l'on n'a pas remplacé une dictature par une autre, une torture par une autre et une oppression par une autre.

Un extrait de son roman « Si je t’oublie Bagdad Â» à lire et à analyser:
"La télévision ne cessait de jouer avec nos émotions. L’écran nous envoyait des décharges d’adrénaline en retransmettant le bruit des canons qui tonnaient, des bombes qui explosaient, des hommes qui couraient pour échapper à la mort, et les images d’embrasement, de fumée et de jeunes gens terrorisés qui, le visage blême, esquissaient malgré tout le signe de la victoire à l’intention des photographes."
" Mais « Abou Ghraïb Â» n'avait rien à voir avec le Pont de la rivière Kwaï. Et le manquement à l'honneur militaire, en l'occurrence, n'était plus seulement l'affaire des hommes, mais aussi celle des femmes. Ces images m'ont plongé dans une rage folle et ont laissé en moi une blessure purulente. D'où sortait cette salope capable de tirer un prisonnier en laisse comme on traîne un chien ? Qui l'avait recrutée dans notre armée ? (…) Mais les amis, cette torture-là, c'est de la petite bière par rapport à celle qui se pratiquait dans les prisons baassistes.

  • Eh, Chikho... ferme ta gueule, ça vaut mieux !
  • Mais quoi ? Pourquoi z'êtes contrariée, M'ameZeina ?
  •  Parce que notre job en venant ici, c'était pas de remplacer une torture par une autre Â».

Découvrez tous les livres de notre bibliothèque Wallada sur notre catalogue en ligne: http://www.awsa.be/pmb/opac_css/?database=awsaewvnpmb
 


"Le VIH, parlons-en!"
Les actions d'AWSA-Be en santé sexuelle et affective

Le 1er décembre prochain est la journée mondiale de lutte contre le sida. Comme chaque année, AWSA-Be se mobilise pour représenter aussi les communautés du monde arabe, moins sensibilisées par cette question, pour lutter contre l’exclusion et les phénomènes de cloisonnements ainsi que pour renforcer les échanges interculturels entre séropositifs, au-delà des clichés et au nom d’un combat universel...Pour AWSA-Be, c'est le combat de bien plus qu'une journée, c'est le combat mené durant toute l'année à travers son axe d'action sur les questions de santé sexuelle et affective.
 
Nos actions santé ont pour objectif de sensibiliser la population d'origine arabe, et principalement les femmes, aux questions de santé sexuelle et affective et principalement au problème du VIH/sida, à la violence faite aux femmes et aux droits. Nous créons des outils pédagogiques spécifiques sur la question. Étant donné qu’il existe peu d’outils en santé communautaire destinés à un public originaire du monde arabe peu ou pas scolarisé et présentant plusieurs vulnérabilités (langue, représentation religieuse ou traditionnelle, contrôle communautaire, etc.), les enjeux sont de diffuser nos outils et de sensibiliser le plus largement possible. Au travers de notre coffret santé sexuelle et affective, de nos formations, de nos ateliers, de nos interventions (passages à la radio, visites spécifiques dans des centre de santé, campagnes de prévention, etc.) et de nos analyses (par exemple notre publication « VIH/Sida, du Maroc à la Belgique, parlons-en ! » ou encore « Sexualité, genre et Islam »), nous visons à encourager les personnes originaires du monde arabe à s’informer davantage et à faire ainsi évoluer leur vision de la sexualité, à briser les tabous, le silence et les préjugés qui entourent la sexualité au sein de la communauté et à encourager le respect et la responsabilité pour soi et dans les relations amoureuses, piliers de la prévention du VIH-Sida et d’autres IST.
Nous abordons donc les questions de santé sexuelle et affective et les droits sexuels et reproductifs en corrélation avec le genre, les religions, les traditions et cultures, l’immigration et l’éducation, le tout à partir d’une démarche positive, participative et en faisant appel à une responsabilité citoyenne et individuelle.

Nos projets visent à informer sur la maladie et à casser les préjugés véhiculés sur les patients séropositifs d’origine arabe tant dans la communauté d’origine que dans les sociétés d’accueil et à améliorer leur accès à des structures de soutien adaptées qui favorisent leur santé, leur bien être et aptitudes. Nous intégrons nos actions de santé dans une vision globale auprès des communautés originaires du monde arabe et avec des échanges et actions au-delà même de la Belgique.

Nous créons des rencontres entre différents publics et des personnes séropositives de toute horizons avec une place privilégiées aux témoignages. Nous avons invité, en 2012, par exemple, Amina Elarabi responsable de la première association de patients séropositifs au Maroc ou encore Docteure Amal Chabach, première femme sexologue au Maroc et dans les pays arabes. Nous avons aussi travaillé en partenariat avec le Cetim (CHU Saint Pierre), l’association Merhaba, le GAMS, Sireas, Lhiving asbl, et le « groupe Maisha Â», un groupe de personnes qui ont choisi le théâtre pour parler de leur séropositivité et pour sensibiliser avec finesse et humour sur la maladie et les conséquences au niveau relationnel et au sein du couple. En 2013, nous avons mené plusieurs groupes de paroles entre des personnes séropositives de toute horizons pour décloisonner, pour mettre en évidence ce qui rassemble et créer plus d’échanges interculturels face à la maladie. Ce projet a abouti à une conférence et à la réalisation d’un outil pédagogique "Récits de vie/vih". Avec Mariem Sarsari, notre assistante sociale, nous avons aussi réalisé un outil "Gérer la diversité dans le milieu des soins: le cas des patients issus du monde arabe" pour aborder des thématiques telles que la diversité dans les soins, l’interculturalité, la relation et la communication patient/professionnel de la santé, santé et islam, cultures et migration, sexualité, droits sexuels et reproductifs, etc. Tous ces outils et ces rapports sont consultables à la demande: awsabe@gmail.com
 
En 2014, le travail se poursuit au travers de notre campagne de sensibilisation dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le Sida et une nouvelle formation "Genre, sexualité et islam", notamment avec les gynécologues de l'hôpital Edith Cavell. Nous menons aussi une semaine d'ateliers de prévention à Anderlecht du 14 au 21 novembre 2014, dans le cadre du Plan Sida Anderlecht. AWSA-Be proposera des ateliers en lien avec les stéréotypes de genre et la sexualité, destinés aux élèves du secondaire de la commune d’Anderlecht.
 
AWSA-Be est, par ailleurs, la seule association laïque et féministe à Bruxelles qui s'occupe particulièrement des droits des femmes originaires du monde arabe et de leur relation avec le pays d'accueil et qui touche à des sujets tabous et sensibles dans un esprit d'ouverture et du respect mutuel tel que la vie sexuelle et affective et y compris la violence faite aux femmes, les droits sexuels et reproductifs et le VIH/Sida.

N'hésitez pas à nous contacter pour vous outiller et/ou pour une formation spécifique à la demande: 02.229.38.63
 


 

 
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website
Website
Google Plus
Google Plus

Événements


Intervention d'AWSA-Be lors de la formation "Ici et ailleurs"
organisée par Iteco

3 novembre de 9h30 à 11h
La Marlagne
26, Chemin des Marronniers, 5100 Wépion (Namur
)

Animations d'AWSA-Be avec la Haute École Francisco Ferrer
"Diversité et questions de genre"
5 novembre et 12 novembre de 13h à 16h
110 Boulevard Lemonnier 1000 Bruxelles

Goûter de la chorale Zamâan AWSA
dans le cadre du projet Intersong

9 novembre de 15h à 17h00

Pianofabriek,
Rue du Fort 1060 Buxelles


Formation d'AWSA-Be pour les professionnels de la santé
"Islam, genre et sexualité"

12 novembre de 20h à 21h30
Edith Cavell 32, Rue Edith Cavell 1180 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Cycle d'animations d'AWSA-Be à la Maison de le femme de Molenbeek
dans le cadre du projet "mariage et migration"

avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin
le 14/11, le 21/11, le 05/12 et le 12/12
75 A, Rue du Jardinier 1080 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Semaine d'animations d'AWSA-Be
dans le cadre du Partenariat Sida d'Anderlecht

"Genre et sexualité"
du 14 au 21 novembre de 9h à 16h
Espace 16Arts,
16, Rue Rossini 1070 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Animations et exposition photos d'AWSA-Be
"Femmes du monde arabe et révolutions"
du 18 novembre au 21 novembre
Visite guidée d'AWSA-Be 18/11 à 11h
local communal 23
Maison de quartier Helmet 25, Rue Vandevelde 1030 Bruxelles
Pour plus d'infos: 02.215.04.96


Intervention d'AWSA-Be lors de la formation "genre et laïcité"
organisée par Iteco et Bruxelles Laïque

20 novembre de 9h30 à 11h00
Bruxelles Laïque
18-20, Avenue Stalingrad 1000 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Concert de Zamâan AWSA dans le cadre d'Intersong
chants du monde

22 novembre à 20h La Maison du Peule de Saint Gilles
37 A, Parvis de Saint Gilles 1060 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Concert de Zamâan AWSA dans le cadre de la Soirée "Femmes du Proche-Orient" à Braine-l'Alleud
soutien avec les femmes palestiniennes

28 novembre à 20h
11, Place du Môle Salle Germinal 1420 Braine-l'Alleud
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Atelier d'AWSA-Be et exposition photos dans le cadre de la journée "Féministe, toi-même!"
organisée par Point culture et le Librex

29 novembre de 9h à 24h
Point Culture Bruxelles
145, Rue Royale 1000 Bruxelles
Infos et inscription: bxlcentre@pointculture.be ou 02.737.19.60
Programme: bruxelles.pointculture.be

Spectacle chanté de Zamâan AWSA "le chant d'Alyssa"
dans le cadre de "Réciprocités" de la FWB

16 décembre à 20h Nekkersdale
107, Boulevard Emile Bosckstael 1020 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com

Atelier d'AWSA-Be et exposition photos dans le cadre de la journée "1001" organisée par Sima asbl
"1001 diversités de l'Histoire, 1001 histoires de la diversité"
17 décembre de 9h30 à 16h
Botanique 236, Rue Royale 1210 Bruxelles
Pour plus d'infos: awsabe@gmail.com
 

AWSA-Be en images...



Découvrez une association de femmes du monde arabe au fil des mois!




Ciné-débat "This is my home now" au KVS le 07/10 avec S. Choua



Intervention d'AWSA-Be sur l'intégration des femmes migrantes sur le marché du travail le 21/10





Intervention d'AWSA-Be au Festival Aflam du Sud le 25/10 projection "Abortion of the Soul" de Bahraa Hijazi



AWSA-Be au Gala d'ouverture du festival du cinéma arabe Aflam du Sud qui s'est déroulé du 23 au 26/10





Concert de Zamâan AWSA-Be au Bozar dans le cadre du Brussels Singing Festival


Étape de travail de notre pièce de théâtre présentée le 20/10 et atelier de pratique de théâtre en amateur avec la Cité Modèle le 23/10



Une lecture vivante d'un extrait de notre pièce de théâtre présentée le 26/10 dans le cadre de notre action "Femmes au café"



La voix du féminisme en Irak. Découvrez les ouvrages de notre bibliothèque!


A venir:

Nos cycles d'ateliers sur les questions "mariage, migration et bien-être"



Exposition d'AWSA-Be à la Maison de Quartier Helmet du 18/11 au 21/11



Concert de Zamâan AWSA à Braine  l'Alleud le 28/11 "Solidarité aux femmes du Proches Orient"
 
Copyright © 2014 AWSA-Be, All rights reserved.
unsubscribe from this list   update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp