Copy
Newsletter novembre-décembre 2015

Semaine intense d'AWSA-Be contre les violences...
 
Cette fin d'année sera marquée par deux journées internationales: le 25/11 pour lutter contre les violences faites aux femmes et le 01/12 pour lutter contre le sida.
A l'occasion, AWSA-Be se mobilise pendant plus d'une semaine avec des événements tous les jours à ne pas manquer...

 

Les violences envers les femmes sont multiples, c'est pourquoi elles seront abordées sous différents axes: que ce soit les violences physiques, psychiques, sexuelles et économiques ou encore que ce soit que ce soit la violence conjugale, ou la double violence des femmes migrantes et/ou sans papier, ou celle qui pousse à l'exil et/ou à la prostitution.
 
Nous dénoncerons les maltraitances, les mutilations et l'exploitation sexuelle lors de notre atelier de lecture le 09/12 ainsi que lors de notre séminaire avec la plateforme ESPER le 27/11.
Notre ciné/débat en partenariat avec Elles tournent et Isala asbl mettra la prostitution au centre du débat avec le film de Carol Mansour "The oldest violence" le 24/11.
Bien sûr, nous ne pouvons manquer de faire le lien avec la sortie du film "Much loved" de Nabil Ayouch qui a notre coup de coeur et que nous recommandons vivement.

Nous aborderons les questions de violences faites aux femmes et notamment celles liées à l’honneur lors de notre projection/débat des films "La Grotte de Maria" de B.C. Khoury et "Au nom de l'honneur" de N. Leclercq le 25/11 au KVS.
 
Toujours en lien avec le cinéma, AWSA-Be collaborera avec le Réseau euro-méditerranéen des Droits de l'Homme pour la projection du film "Not who we are" de Carol Mansour sur les femmes réfugiées syriennes au Liban le 30/11.

Nous rapprocherons aussi les questions de racisme, de féminisme "au pluriel" et d'intersectionnalité notamment lors du colloque organisé par Point Culture et Le Librex dans le cadre de "Féministe, toi-même!" le 19/11. Toujours dans ce cadre, le 21/11, nous vous proposerons des jeux pour découvrir les multiples courants féministes et personnalités dans le monde arabe.

 

Comme chaque année, nous nous mobiliserons pour briser les tabous et les méconnaissances sur le vih/sida, pour dénoncer les discriminations et l'isolement des personnes séropositives. Venez prendre le petit déjeuner de la solidarité avec nous le 01/12 tout en écoutant des témoignages et des professionnels de la santé. Nous poursuivons aussi la prévention auprès des jeunes lors de notre semaine d'animations dans le cadre du Plan Sida Anderlecht.

Enfin, chez AWSA-Be, il y a plein de ressources à votre disposition : les ouvrages de notre bibliothèque ainsi que nos outils pédagogiques pour sensibiliser sur différentes thématiques en lien avec les femmes et le monde arabe. Suivez aussi notre agenda bimestriel AWSA Club pour connaitre les autres sorties culturelles en lien avec le monde arabe. 

Avec ce programme bien chargé, c'est une fin d'année qui se termine "le poing levé".
D'ailleurs cela se reflète aussi dans notre nouveau calendrier 2016, bientôt disponible... 
Avec un slogan féministe en image à découvrir tous les mois, c'est le cadeau engagé idéal en cette période de fête...
 
AWSA-Be vous remercie de votre soutien et de votre participation en 2015 et vous souhaite une très belle fin d'année. 
 
Féministement,
L'équipe d'AWSA-Be

Infos et devenir membre d'AWSA-Be : awsabe@gmail.com ou www.awsa.be mais aussi www.facebook.com/awsabe
Pour vous inscrire à l'AWSA Club : awsaclub@gmail.com
Numéro de compte pour nous soutenir : asbl AWSA-Be CODE IBAN: BE57 3630 0025 1735 (CODE BIC: BBRUBEBB). Communication : Don + nom + montant

AWSA-Be participe à "Féministe-toi même!"


AWSA-Be participe au projet « Féministe toi-même ! » organisée par Point Culture et le Centre Librex.
Le 19 novembre sera marqué par un colloque et le samedi 21 novembre sera l’occasion de découvrir les multiples facettes du féminisme d’aujourd’hui à travers une dizaine d’associations féministes de terrain dont AWSA-Be fait partie.
 

Dans le cadre de ce projet, vous aurez la possibilité de rencontrer et d’échanger avec des femmes et des hommes féministes œuvrant sur le terrain depuis des années pour promouvoir les droits des femmes. Bien plus, vous pourrez participer à l’ensemble des ateliers prévus par les associations, qu’ils soient centrés sur la réflexion, le jeu, l’échange, etc.

Pour la journée du 21/11, AWSA-Be aura la joie de vous faire découvrir des féministes du monde arabe, différents courants et différentes personnalités : femmes, hommes, écrivains, acteurs de terrain, artistes, etc.

Nous vous invitons à venir participer à l’animation que nous organiserons ce jour-même entre 15h et 17h pour tester vos connaissances sur ce sujet, avec une approche positive et ludique, destiné tant aux adultes qu’aux enfants. Vous ressortirez de cette journée avec beaucoup de réflexions et de connaissances au sujet de la diversité du féminisme ici ou là-bas.

En parallèle à cette journée, un colloque est organisé le 19 novembre 2015 à partir de 18h. En première partie, une réflexion de Nadine plateau, cofondatrice de Sophia, présidente de la commission enseignement du Conseil des Femmes francophones de Belgique sur : « Féminisme et multiculturalisme : les paradoxes du débat Â».

Ensuite le débat se poursuivra sur « Féminisme et antiracisme, même(s) combat(s) ? Â». Noura Amer, Présidente d’AWSA-Be, sera présente pour répondre à cette question, en compagnie de Carmen Castellano, secrétaire générale des FPS (Femmes Prévoyantes Socialistes), de Edgar Szoc, chroniqueur ainsi que de Rokhaya Diallo, fondatrice des « Indivisibles Â», essayiste et documentariste.

Plus d'infos sur le programme de la journée et de la soirée: bruxelles.pointculture.be
Rendez-vous donc à Point Culture le samedi 21 novembre 2015.
Adresse : Rue Royale, 145 à 1000 Bruxelles
Entrée libre. Inscription: bxlcentre@pointculture.be ou 02.737.19.60



Ateliers de lecture, de la réflexion à l'action! 


AWSA-Be poursuit ses ateliers de lecture bimestriels pour les associations d’éducation permanente. Le prochain se déroulera le 9 décembre sur Nawal El Saadawi. Le concept est simple : une écrivaine du monde arabe à découvrir, des jeux et des échanges. Par ce projet, nous visons à rendre accessible la littérature arabe et à faire émerger la réflexion et la discussion autour d’une thématique spécifique.

Contactez-nous si votre association et vos publics sont intéressés...

 

 
Pour le prochain atelier, Nawal el Saadawi sera à l'honneur avec son livre "Ferdaous, une voix en enfer" qui dénonce les maltraitances, la domination, les humiliations envers les femmes du monde arabe, celles qui comme Ferdaous, ont été brutalisées, exploitées mentalement et sexuellement. Un livre percutant pour ouvrir le débat sur la prostitution et les violences. 


Nawal El Saadawi est médecin psychiatre et écrivaine. Elle milite, depuis plus d’un demi siècle, contre l'oppression des femmes en Egypte et partout dans le monde.  Elle est en quelque sorte la marraine d’AWSA-Be qui a été inspirée par AWSA International fondée en 1982 en Egypte. Nawal El Saadawi est médecin psychiatre et écrivaine. Elle milite, depuis plus d’un demi siècle, contre l'oppression des femmes en Egypte et partout dans le monde.  Elle est en quelque sorte la marraine d’AWSA-Be qui a été inspirée par AWSA International fondée en 1982 en Egypte. Découvrez plus d'informations sur elle lors de cet atelier ou avec notre outil pédagogique disponible sur notre site...

Le précédent atelier du mercredi 28 octobre, au sein du Picol asbl, avait pour thème les violences liées à l’honneur et plus particulièrement l’avortement clandestin. Pour ce faire, nous nous sommes basées sur la nouvelle d’une poétesse, écrivaine et romancière syrienne, Salwa Al Neimi qui s’intitule « le ventre Â».

Tirée de son recueil « Le livre des secrets Â», c’est l’histoire d’une femme qui vit un avortement clandestin, aux côté de sa mère, sa sÅ“ur et son compagnon. Salwa Al Neimi ne donne aucune indication sur l’appartenance sociale, religieuse ou culturelle de cette femme afin d’éviter tout regard simplificateur et catégorisant. Ainsi, son message était de nous amener à réfléchir sur les questions des violences en mentionnant qu’elle dépasse les religions, les cultures ou les milieux sociaux.

Après quelques présentations, nous avons discuté de la nouvelle en proposant divers petits jeux : reconstitution de l’histoire dans l’ordre chronologique, jeu photos-langage avec les photos de couverture des livres de Salwa Al Neimi, glossaire, jeu des personnages, jeu des citations etc. Nous avons tenté d’approcher cette thématique sensible et dramatique en proposant une démarche interactive, participative et ludique.

Cet atelier de lecture a permis, de façon tout à fait imprévisible, qu’une femme du groupe nous confie son combat quotidien pour se libérer de son mari violent. Nous avons pu lui fournir des contacts et un élan de solidarité s’est manifesté de façon incroyable de la part du groupe pour soutenir cette dame en instance de divorce, mariée depuis 17 ans à son mari. Le groupe a même décidé d’écrire une pétition et d’aller lui rendre plus souvent visite pour lui tenir compagnie.

C’était un atelier de lecture qui combinait aussi bien l’action littéraire que l’action sociale de terrain s’est révélé prometteur! AWSA-Be a hâte d'animer le prochain atelier le 09/12..

Intéressé-e? Contactez-nous awsabe@gmail.com ou au 02.229.38.63/64. découvrez les autres livres de Nawal El saadawi dans notre bibliothèque ainsi que notre outil pédagogique: www.awsa.be/fr/page/bibliotheque et sur www.awsa.be/fr/page/outils-pedagogiques



Cercle littéraire consacré aux poétesses du monde arabe


AWSA-Be vous invite à découvrir une sélection du recueil de Maram Al Masri lors de son prochain cercle littéraire le 26/11 consacré à un dialogue inter-poétique de poétesses arabes et occidentales contemporaine, en partenariat avec les Crépusculaires de la Boutique Culturelle d’Anderlecht.  

Maram Al Masri présente une sélection aboutie de son anthologie Femmes poètes du monde arabe. Une invitation à la rencontre et à la découverte de poétesses femmes arabes et plurielles. C’est une traversée poétique au lyrisme authentique et généreux qui nous emporte vers d’autres horizons, vers ces voix des auteures contemporaines d’Irak, du Maroc, du Bahreïn, de Tunisie, des Émirats Arabes, de Lybie, de France. Les poétesses choisies ici ont en commun l’appartenance au Monde arabe, l’enracinement dans l’écriture poétique et la quête pour la liberté.

Dans ce recueil sélectif, Al Masri redonne voix et visibilité à ces poétesses qui nous parlent du combat des femmes arabes: elles couronnent les mots sur la page et y inscrivent-leur vécu intérieur au quotidien, leurs souffrances, de la cruauté de la société, de leur soumission à l’autorité masculine, de leurs rêves de liberté et puis d’amour aussi…
La poésie ici est une prise de parole écrite, à la fois poétique et engagée, l’avènement d’un « nous féminin » ou l’expression d’une condition féminine commune ; la poésie permet le témoignage.

Les thèmes abordés de cette soirée de poésie tournent autour de la solitude de l’exil, des noces, des mutilations, de la honte, de  l’honneur, de la loi mais aussi de l’harmonie, de la paix des sexes réconciliés et de la liberté.
Bienvenue à vous pour partager ce moment en douceur…

Le 26/11 de 19h à 22h à la Maison des Femmes de Molenbeek - LES asbl
Plus d’informations et réservation?
Contactez-nous sur awsabe@gmail.com ou au 02.229.38.63/64



"Ciné/débat: NON aux violences liées à l'honneur!"


Dans le cadre de la Journée Internationale de lutte contre les violences à l'égard des femmes, AWSA-Be organise un ciné-débat sur la thématique des violences liées à l'honneur. Au programme, projections de 2 films suivis d'un débat: "Au nom de l'honneur" (2013) de Nathalie Leclercq" (en présence de la réalisatrice)  et La Grotte de Maria" (2007) de Buthina Canaan Khoury.

Avec le soutien de la Ville de Bruxelles et de la Région de Bruxelles Capitale.




 

Née au Liban, de mère libanaise et de père belge, Nathalie Leclercq est diplômée en réalisation de la haute école de cinéma INRACI à Bruxelles.


"Au nom de l'honneur" est un court-métrage qui dénonce le crime d'honneur au sein d'une famille chrétienne libanaise, parlé en libanais courant et interprété par des acteurs libanais. Ce court-métrage qui s'inscrit dans le cadre d'une trilogie consacrée à dénoncer les droits bafoués de la femme libanaise, a été déclaré meilleur film de sa promotion par un jury conjoint de professeurs de l'Inraci, de l'Insas et de professionnels du cinéma belge et de la télévision. Il a obtenu un Award du meilleur film étranger aux USA (en 2014) et le 1er prix au Festival de Chartres en France en 2014. Il a fait également partie jusqu'à présent de la sélection officielle des Festivals en Tunisie, à Tanger, à Genève, à Cracovie, aux USA, en Belgique, en France et au Human Right Film Festival de Barcelone-New York et Paris.


Buthina Canaan Khoury est cinéaste indépendante palestinienne, fondatrice de Majd Production Co à Taybeh-Ramallah en 2000. Elle produit des documentaires et des fictions sur différents sujets cruciaux de Palestine, notamment les questions sociales et politiques liées aux femmes. Elle a obtenu un diplôme d'arts en réalisation de films et photographie du Massachusetts College of Fine Arts à Boston.


Son film, "La Grotte de Maria", est un film qui raconte les crimes d'honneur perpétrés en Palestine, dans tous les milieux. Tous ses films dont la Grotte de Maria ont remporté de nombreux prix dont le Muhr d'argent au Festival International du Film de Dubai en 2007.

 

Nous espérons vous y voir nombreux/nombreuses!

Informations pratiques:

Mercredi 25 novembre 2015 de 18h à 20h

KVS Rue de Laeken, 146- 1000 Bruxelles Au bar du 5ème étage

Entrée libre avec réservation obligatoire sur awsabe@gmail.com ou au 02/229.38.63(64).



Ciné/débat Carol Mansour


En cette fin d'année, AWSA-Be met en avant la réalisatrice libanaise Carol Mansour avec deux films à ne pas manquer... "The oldest violence" sur la prostitution au Liban et "Not who we are" sur les femmes réfugiées syriennes au Liban.

 

La projection "The oldest violence" se déroulera au Darkom le 24/11 en partenariat avec Elles tournent et isala asbl. Il s'agit de dénoncer les coulisses de la vie nocturne à Beyrouth où les femmes arrivent dans des prétendus "nightclubs" endettées et par des contrats de travail signé par la Direction de la Sûreté Générale. Même si elles viennent de leur plein gré, Carol Mansour, démontre témoignage et enquête à l'appui, qu'elles ne savent généralement pas dans quoi elles mettent les pieds, qu'elles se retrouvent piégées avec leur passeport confisqué jusqu'à la fin du contrat.  la réalisatrice dénonce aussi les conditions des domestiques et des femmes réfugiées au Liban qui n'ont parfois d'autre choix que de tomber dans ce système qui les exploite...

La projection de "Not who we are", suivie par un débat avec la réalisatrice, aura lieu le 30/11 au KVS, en partenariat avec le REMDH le réseau euro-méditerranéen des droits de l'Homme. Par ce film, il s'agit de faire entendre les voix des femmes réfugiées syriennes au Liban et de dénoncer les conditions difficiles qu'elles vivent. Face à l'actualité et la dite "crise migratoire", il est important de rappeler que l'Europe n'est pas la seule concernée par l'arrivée de réfugiés, bien au contraire que les migrations se font davantage "au Sud", souvent dans des contextes déjà fragiles comme au Liban, petit pays à peine stable dans cette région bouleversée... Une délégation syrienne et palestinienne sera aussi présente à l'événement pour nourrir le débat.  

L'association isala rassemble des citoyen-nes qui veulent agir en soutien aux personnes prostituées et mobiliser la société contre le système qui les exploite. Nous allons à la rencontre des personnes sur les lieux de prostitution et nous agissons pour sensibiliser la société à la réalité de la prostitution.
Infos: isalaasbl.be

"Elles Tournent" promeut et valorise le travail des femmes dans le monde artistique et culturel en général et tout particulièrement le secteur audiovisuel et multimédia. dans ce but, l'association développe des activités telle que la création et l'animation d'événements socioculturels, de festival, d'ateliers, de conférences, de représentations artistiques.
Infos: www.ellestournent.be

Le REMDH, le réseau euro-méditerranéen des droits de l'Homme a pour objectifs de développer et consolider les partenariats entre ONG dans la région euro-méditerranéenne, de défendre les valeurs des droits humains et de renforcer les capacités de ses organisations membres à cet égard. 
Infos: www.euromedrights.org

Pour plus d’infos sur les projections : awsabe@gmail.com  

 



AWSA-Be et le réseau ESPER contre la double violence !


A l’occasion de la Journée Internationale de lutte contre les violences à l’égard des femmes, nous organisons une matinée d’échanges et de réflexions sur ce sujet, le vendredi 27 novembre de 09h à 13h30 avec la plateforme ESPER. Les ateliers que nous vous proposerons visent essentiellement à ce que chaque acteur/actrice réfléchisse à cette problématique en vue de soulever différentes pistes d’actions concrètes pour remédier à la situation de ces femmes. 

 

La plateforme associative Esper regroupe différentes associations qui militent  et développent des outils pour éliminer toutes les formes de violences à l’égard des femmes migrantes. Ces associations sont AWSA-Be, le MRAX, le Ciré et le Centre de Prévention des violences conjugales et familiales, une chercheuse du GERME-ULB et d’ENAR. Nous nous réunissons à raison d’une fois par mois pour réfléchir et agir en mettant sur pieds des actions de sensibilisation et d’information sur ces questions de violences dans un contexte de migration.                            
Le séminaire du 27/11 sera consacré cette fois-ci à la double violence.

Le vendredi 9 octobre, nous avions eu, par ailleurs, le plaisir d’accueillir Madame La Députée Nawal Ban Hamou qui a formulé sa demande auprès d’AWSA-Be de rencontrer des femmes migrantes victimes de violences conjugales afin de reléguer ces témoignages auprès de la Chambre et de défendre sa proposition de loi en faveur de ces femmes. Madame La Députée a pu questionner ces femmes lors d’une réunion avec le groupe Esper et a pu entendre leur parcours, les démarches qu’elles ont entreprises et les lueurs d’espoir face à leur situation préoccupante !

Pour AWSA-Be, il est important de faire entendre la voix des femmes migrantes au niveau politique…

Informations pratiques :
Vendredi 27 novembre 2015 de 09h à 13h30
Amazone, salle 017 à rue du Méridien, 10 à 1210 Bruxelles
Entrée libre avec inscription obligatoire par mail: plateformeesper@gmail.com



"VIH et IST, stop au tabou", semaine de prévention avec les jeunes


Du 13 au 20 novembre, en partenariat avec PSA (Partenaire Sida Anderlecht), Egalité des Chances et Sida'sos, AWSA-Be animera des stands pour sensibiliser et informer les jeunes des écoles secondaires d'Anderlecht (FR et NL) à la question de la lutte contre le VIH/Sida et des IST. L'objectif de prévention est l'axe principal de ces actions collectives, qui se dérouleront à l'Espace 16arts, situé à rue Rossini, 16 à 1070 Bruxelles.
 
 

Il s'agit d'un parcours ludique et didactique d'une dizaine de stands qui informe sur la prévention des IST/SIDA, le dépistage, les moyens de contraception, mais également sur les préjugés et la discrimination. Cet espace permet d'ouvrir le dialogue et le débat avec les jeunes sur des thématiques souvent considérées comme tabou.

Cet événement est complet concernant les écoles mais il sera ouvert à tous les jeunes (à partir de 14 ans) le mercredi 18 novembre de 13h30 à 16h30. Si votre association est intéressée à venir nous rendre visite avec un groupe de jeunes, n'hésitez pas à vous inscrire en choisissant l'une des plages horaires suivantes: soit de 13h30 à 15h soit de 15h à 16h30 en mentionnant le nombre de jeunes. 

Vous pouvez vous inscrire par mail cstaelens@anderlecht.brussels ou par téléphone au 02/526 85 81 ou 0475/ 45 65 01 auprès de Carine Staelens.



"Much loved" de Nabil Ayouch, AWSA-Be aime!


En ce début d’octobre, AWSA-Be a eu la chance d’assister à l’avant-première bruxelloise en présence du réalisateur, Nabil Ayouch et de l’actrice principale, Loubna Abidar. Comme l'a dit le réalisateur marocain, Â« Much loved n’est pas un film sur la prostitution mais avant tout le portrait de quatre femmes. Â» 

 En 2015, au Maroc comme ailleurs, de nombreuses femmes gagnent de l’argent grâce à des relations sexuelles tarifées. Ce film nous emmène à la rencontre de 4 d’entre elles habitant Marrakech et nous offre un aperçu de leur quotidien.

Mêlant humour, réalisme et violence, le réalisateur expose une réalité à laquelle beaucoup ont du mal à faire face. En effet, le film dérange en évoquant des vérités cruelles comme par exemple la présence de riches clients originaires des pays du Golfe. Le film a suscité de vives réactions allant jusqu’à la censure et aux menaces de morts envers l'actrice principale Loubna Abidar.
AWSA-Be dénonce ces atteintes à la liberté d'expression et recommande vivement le film.

En nous emmenant dans les coulisses de la prostitution il brise les tabous, met en lumière cette "économie parallèle" et lève le voile sur le mépris et l’humiliation quotidienne que subissent ces femmes. En traitant aussi bien le tourisme sexuel que la prostitution infantile, Nabil Ayouch met chacun-e face à ses responsabilités. Voici ce qu'il dit lors d'une interview reprise dans le dossier de presse du film:  

« Pour moi, ces femmes ne sont pas des victimes. Je ne ressens aucune pitié à leur égard et je serais peiné qu’on en ressente en voyant mon film. J’éprouve de la tendresse et de l’attachement pour elles. Je les trouve épatantes dans leur liberté, dans leur capacité à faire vivre leurs proches à bout de bras et à souffrir en silence. Elles ont du courage, la rage au cÅ“ur des combattantes. L’idée n’était pas de tomber dans le pathétique, le tragique ou le misérabilisme. Elles ne sont ni blâmables, ni formidables, ce sont des femmes, maitresses de leur destin et que l’on doit regarder comme telles. Ces filles sont des guerrières, des amazones des temps modernes. Je ne veux en aucun cas être moralisateur, condamner, exercer un jugement de valeur, qu’il soit négatif ou positif. Je cherche simplement à dire. Et dire, c’est montrer Â».  

Si, tout comme de lors de l'avant-première, les avis divergent, l'histoire de ces 4 femmes permet, sans aucun doute, de nourrir le débat sur la prostitution, une question sur laquelle AWSA-Be se positionne sans tabou.

Pour AWSA-Be, la prostitution contribue à l’idée que les femmes sont des objets sexuels disponibles pour les hommes. Les violences à l’égard des femmes prostituées sont à la fois physiques, mentales, économiques et sexuelles et il est important de prendre en compte toutes ces dimensions. 

AWSA-Be tient à dénoncer l’extorsion et la malversation qui font rage au sein du système prostitutionnel. A travers une position abolitionniste, c’est-à-dire en mettant en avant la responsabilité des clients, nous militons pour la suppression de la manipulation et de l’exploitation de ces femmes. 

Ce très beau film, plein d’humanité, est à voir absolument.



"Petit déjeuner de la solidarité, VIH/sida"


Chaque 1er décembre, AWSA-Be se mobilise dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le sida. Cette année nous organisons une rencontre entre des personnes séropositives, des associations de terrain, des professionnels du milieu et des intervenants spécialistes de la question. Sous forme d’un petit-déjeuner de solidarité, 4 thématiques seront abordées autour de 4 intervenant-e-s : les femmes face au VIH, l’accès au soin, l’aspect religieux et enfin les actions de prévention et de dépistage. Voici le programme…


Programme de la matinée d'échanges:
9h30 - 10h: accueil
10h - 10h20: Introduction et présentation générale (constat en Belgique et dans le monde arabe)
10h20 - 11h40: échanges personnalisés entre les 4 tables, 20 minutes par table
11h40 - 12h: conclusion, rassemblement et recommandations
 
4 tables, 4 intervenants, 4 thématiques de débats, 10 pers max. par table :
1) « Femmes et VIH Â»: Khadija Ounchif, A.S. au Cetim, CHU Saint Pierre
2) « Accès aux soins Â» : Thérésie Nyazimungu de l'association N'MPinga
3) « Religions et VIH Â»: Ali Bougrour, spécialiste en droit islamique et El Kalima
4) « Dépistage et actions de prévention Â»: Anne-Françoise Gennotte, Docteure au Cetim, CHU Saint Pierre
 
Outils et stands associatifs.
Gratuit. Petit déjeuner et boissons offertes.                                                  
HuisvandeMens Brussel, Place Sainctelette 17 1000 Bruxelles.
 
Infos et inscriptions : awsabe@gmail.com ou au 02.229.38.63/64 et www.awsa.be


 


Islam et libre pensée, retour sur cette journée de réflexion


A l’occasion du Festival des Libertés et en collaboration avec huisvandeMens Brussel et Bruxelles Laïque, AWSA-Be a co-organisé une journée d’étude et d’échanges sur la thématique de l’islam et de la libre pensée, le mardi 27 octobre 2015.  Petit retour notamment sur le débat "sexualité et islam" en fin de journée.


 
Le débat sur le thème de l’islam et des sexualités a rassemblé plusieurs acteurs de terrain :

Khadija Ounchif, assistante sociale au CETIM (CHU Saint-Pierre) a représenté AWSA-Be au débat. Elle a surtout partagé les différents enjeux auxquels elle est confrontée dans sa pratique de terrain avec ses patient-e-s au sujet du VIH/SIDA etc. Elle a aussi présenté les différentes actions d’AWSA-Be sur le sujet de la santé sexuelle et affective : création d’outils pédagogiques, animations auprès des femmes, des jeunes et des professionnel-e-s de la santé. En résumé, Khadija a insisté sur l’importance de décider pour soi, d’avoir le libre choix dans son orientation sexuelle et dans ses expériences amoureuses.

Hassan Jarfi, président de la Fondation Ihsan Jarfi, est le père d’Ihsan Jarfi qui a été torturé en Belgique il y a quelques années parce qu’il était homosexuel de confession musulmane. Professeur de religion islamique, il nous a délicatement expliqué que son travail est avant tout d’animer des ateliers de discussion pour lutter contre l’homophobie, qui n’a ni origine ni religion précisait-t-il.

Et Klaartje Van Kerckem de l’asbl Merhaba a mis l’accent sur le fait que leur action est de prendre en compte l’intersectionnalité c’est-à-dire les différentes types de discriminations quand nous évoquons l’homophobie. De plus, elle mettait aussi en évidence le conflit interne que peuvent vivre certain-e-s personnes homosexuel-le-s issu-e-s de la diversité, au sujet des codes normatifs de leurs religions et de leurs cultures d’origine notamment.

Pour conclure, nous avons laissé place aux échanges qui ont permis de nuancer et de mettre en perspective les interrogations du public et leur témoignage propre, sous la modération d’Hanah Jabloune, également membre d’AWSA-Be. 

Plus d'infos: awsabe@gmail.com



Ateliers d'AWSA-Be pour la diversité à la Haute Ecole Francisco Ferrer


Mercredi 14 octobre, l’équipe d’AWSA-Be a eu le plaisir d’animer deux ateliers de sensibilisation devant un public d’étudiant-es de la Haute-Ecole Francisco Ferrer. Un premier sur en lien avec notre exposition photos sur les stéréotypes sur les femmes d’origine arabe et un second atelier sur les clichés sur le monde arabe dans les médias…

AWSA-Be a à cœur de valoriser l’image des femmes originaires du monde arabe et de briser les clichés qui sont véhiculés à propos des femmes et de la culture arabe plus généralement.
Les échanges avec les étudiant-es ont permis de mettre en évidence les méconnaissances sur le monde arabe et l’histoire migratoire des populations autour de la Méditerranée.

Certains stéréotypes et préjugés ont été évoqués par rapport aux femmes arabes : religieuses, discrètes, pudiques, peu éduquées, dominées par leur famille, ayant beaucoup d’enfants, cantonnées à la cuisine et aux tâches ménagères. Nous avons vu par exemple que très peu d’étudiant-es présents n’ont été capables de citer le nom d’une femme arabe connue. 

Grâce aux échanges et à l’exposition-photos réalisée par AWSA-Be : « Femmes du monde arabe : un regard alternatif Â», nous avons mis en lumière les rôles multiples que jouent les femmes arabes, tant dans leur pays d’accueil que dans leur pays d’origine. Militantes, artistes, musiciennes, sportives, poétesses, étudiantes ou politiciennes, les femmes arabes sont actives et sont des membres à part entière de la société.

 

Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website
Website
Google Plus
Google Plus

Événements


Semaine d'animations
d'AWSA-Be
 Partenariat Sida d'Anderlecht

"Genre et sexualité"
du 13 au 20 novembre de 9h à 16h
Espace 16Arts
16, Rue Rossini 1070 Bruxelles
Infos: awsabe@gmail.com

Intervention d'AWSA-Be colloque Point Culture et le Librex
19 novembre 2015 à 18h
Féminisme et antiracisme, même(s) combat(s) ?

145, Rue Royale 1000 Bruxelles
Inscription: bxlcentre@pointculture.be ou 02.737.19.60

Atelier d'AWSA-Be lors de la journée "Féministe, toi-même!"
organisée par Point culture et le Librex

21 novembre de 14h à 24h
Point Culture Bruxelles - Gratuit
145, Rue Royale 1000 Bruxelles
Infos: bxlcentre@pointculture.be ou 02.737.19.60 
Programme: bruxelles.pointculture.be

Intervention d'AWSA-Be ciné/discussion Isala asbl
24 novembre 2015 à 19h30
"The oldest Violence" de C. Mansour
sur la prostitution au Liban
En partenariat avec Elles tournent 
Daarkom asbl, 18 Rue du Fossé aux Loups 1000 Bruxelles


Ciné/débat AWSA-Be sur les violences liées à l'honneur
25 novembre 2015 à 18h 
"Au nom de l'honneur" de N. Leclercq
" La Grotte de Maria" de B.C. Khoury
KVS,  146 Rue de Laekens 1000 BXL
Gratuit- réservation obligatoire
02.229.38.63 ou sur awsabe@gmail.com


Cercle littéraire d'AWSA-Be
Spécial poésie et poétesses arabes 

26 novembre de 19h à 22h
Maison des Femmes Molenbeek -L.E.S asbl
En partenariat avec la Boutique Culturelle d'Anderlecht
75 A, Rue du Jardinier 1080 BXL
Gratuit - réservez vite!
02.229.38.63 ou sur awsabe@gmail.com

Intervention d'AWSA-Be séminaire d'ESPER
Femmes migrantes et la double violence et

27 novembre de 9h Ã  13h30 Amazone 
10 rue du Méridien 1210 Bruxelles
Infos: yasminazaazaa@hotmail.com ou au 02.539.27.44

Ciné/débat AWSA-Be sur les réfugiées
30 novembre 2015 à 18h 
"Not who we are" de Carol Mansour 
sur les femmes réfugiées au Liban
En partenariat avec le REMDH
KVS,  146 Rue de Laekens 1000 BXL
Gratuit- réservation obligatoire
02.229.38.63 ou sur awsabe@gmail.com


Colloque d'AWSA-Be sur le VIH/sida 
"Petit déjeuner de la solidarité"
Journée mondiale de lutte contre le sida

1er décembre 2015 à huisvandeMens

17, Place Sainctelette 1000 Bruxelles
Gratuit- petit déjeuner offert
réservation obligatoire: 
02.229.38.63 ou sur awsabe@gmail.com

Atelier de lecture AWSA-Be
9 décembre de 9h30 à 12h
Lieu à déterminer
Infos: awsabe@gmail.com


AWSA-Be en images...



Notre cercle littéraire du 26/11 
Spécial poétesses arabes 



Séminaire sur la double violence
avec ESPER le 27/11



Ateliers VIH pour les jeunes
du 13/11 au 20/11 PSA Anderlecht 



Petit déjeuner solidarité VIH 01/12 


Atelier de lecture
sur N. El Saadawi 09/12



Projection/débat
"non aux violences liées à l'honneur"
le 25/11/15 au KVS





Colloque d'AWSA-Be
"islam et libre pensée" 

avec huisvandeMens 27/10


Atelier de lecture d'AWSA-Be 28/10




Ateliers d'AWSA-Be 14/10
à la Haute Ecole Francisco Ferrer





Concert de Zamâan AWSA 24/10
Forum Diversité BelAfrika



Intervention AWSA 02/10
festival Aflam du Sud

 
Copyright © 2015 AWSA-Be, All rights reserved.
unsubscribe from this list   update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp