Je suis consultante en lactation certifiée IBCLC, seule certification internationalement reconnue en matière d'allaitement maternel.

Bonjour,

Ma newsletter vous propose chaque mois des cas cliniques sur un thème, accompagnés d’une bibliographie. Ces cas cliniques vous permettent une mise à jour mensuelle de vos connaissances en matière d’allaitement. N’hésitez donc pas à partager cette newsletter avec vos collègues.
Si vous souhaitez faire uncommentaire, vous pouvez l’envoyer à contact@allaiteraparis.fr.
En vous souhaitant une bonne lecture.

Véronique Darmangeat, consultante en lactation certifiée IBCLC.

 

Ce mois-ci, une fois n’est pas coutume, je vous propose un seul cas clinique qui pose des questions particulières.

Cas clinique

Sylvestre n'a pas réussi à téter en salle de naissance. Il a ensuite tété avec des bouts de sein en silicone mais a toujours des problèmes de succion.

Sylvestre


Elmira Petrova, Letter from the front.
 
Etude du cas clinique

Cette mère accouche à terme d'un petit garçon de 3200 g, Sylvestre. Il n'arrive pas à prendre le sein en salle de naissance et un biberon de préparation pour nourrisson est tout de suite proposé.
Par la suite, des bouts de sein en silicone sont proposés à la mère et Sylvestre réussi à prendre le sein au bout d'un certain temps d'énervement.
Mais il ne prend pas de poids et sa mère fait appel à moi car elle tient beaucoup à l'allaitement et veut allaiter au moins 6 mois.

Mon intervention
Je rencontre donc Sylvestre et sa mère lorsque celui-ci est âgé de 2 semaines et 5 jours.
La mère m'explique qu'elle a été opérée d'un nodule au sein gauche  il y a plus de 15 ans. L'incision a été faite sur le bas de l'aréole. Comme elle a beaucoup moins de lait sur ce sein, elle se demande s'il y a un rapport.
Comme Sylvestre ne prend pas de poids, sa mère a loué un tire-lait électrique en pharmacie pour tirer du lait. Elle a loué un tire-lait Kitett Matic et obtient 20 ml sur le sein gauche et 80 ml sur le sein droit. Elle donne ce lait au biberon pour compléter la tétée du soir.

J'observe la bouche de Sylvestre et ne remarque rien de particulier. Il ouvre bien grand la bouche et sa langue ne semble pas présenter de problème particulier.
J'observe alors les seins de sa mère qui sont tous les deux ombiliqués et ne ressortent que partiellement à la stimulation.

J'observe une tétée : sans les bouts de sein en silicone, Sylvestre est incapable de prendre le sein. La mère met donc les bouts de sein en silicone, comme à son habitude, et Sylvestre n'arrive pas du tout à déclencher la succion pendant de longues minutes. Il garde la bouche ouverte sur le sein, sans réussir à déclencher la succion. Au bout de quelques minutes, il réussit à prendre le sein et présente alors une excellente succion et une excellente prise du sein sur le bout de sein en silicone, ce qui est assez rare pour être noté. Il déglutit alors normalement et s'endort au sein au bout de quelques minutes.
Ce comportement est le même depuis la maternité et je ne l'explique pas. Aucune particularité anatomique n'est décelée et la succion au doigt est correcte.
 
Je propose à la mère de mettre correctement les bouts de sein en silicone pour qu'ils fassent ventouse et que Sylvestre avale moins d'air.
Je lui propose également de changer de tire-lait, de prendre des téterelles plus grandes et de faire 2 bons tirages par jour pour soutenir sa lactation.
Je lui suggère d'essayer de temps en temps d'enlever le bout de sein en silicone en cours de tétée pour voir si Sylvestre réussit alors à téter.
Nous convenons également d'une surveillance du poids.
Enfin, j'explique comment bien utiliser le biberon pour que Sylvestre travaille son mouvement de langue vers l'avant. Je suggère de ne l'utiliser que si la prise de poids est insuffisante. 3 jours plus tard, Sylvestre ne prend plus de biberon.
 
Une semaine plus tard, Sylvestre se met à refuser le sein sans que l'on comprenne ce qui se passe. Mais plus embêtant, il refuse également le biberon une fois sur deux.
Je propose à la mère de voir avec un ostéopathe si le grand hypoglosse n'est pas coincé. Même si le tableau ne correspond pas vraiment à la forme typique de ce problème, je préfère quand même explorer toutes les pistes.
L'ostéopathe ne détecte rien de spécial.
 
Pour le moment, Sylvestre est toujours nourri au lait maternel, parfois au sein, parfois au biberon, en fonction de ce qu'il arrive à téter. Nous ne savons pas pourquoi il présente une telle difficulté, présente dès la naissance.
Bibliographie
  • Mannel, Martens, Walker, Core curriculum for Lactation Consultant Practice, Jones and Bartlett Learning, 2013.
  • Catherine Watson Genna, Supporting sucking skills, Jones and Bartlett Publishers, 2008.
  • Marsha Walker, Breastfeeding Management for the clinician, Jones and Bartlett Learning, 2014.

Pour aller plus loin dans l’apprentissage de la gestion de ce genre de situations, je vous propose de vous inscrire à mes formations approfondies à l’allaitement maternel.

La prochaine aura lieu le lundi 12 septembre 2016 :
Évaluer la succion d’un bébé et remédier aux problèmes de succion.

N’hésitez pas à faire circuler l’information auprès de vos collègues formation.

Copyright © 2016 Véronique Darmangeat, Tout droit réservé.